Genève

18 avril 2019 17:38; Act: 18.04.2019 17:54 Print

Le Parlement tient au vote électronique public

La commission des droits politiques est unanime: l'e-voting doit rester sous le contrôle des collectivités publiques. Elle ne veut pas du système de la Poste.

storybild

Le canton de Genève cessera de développer son propre système de vote électronique, CH-vote, en 2020. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

La Commission des droits politiques et du règlement du Grand Conseil a voté à l'unanimité mercredi le principe du maintien du vote électronique dans le canton. Le point le plus important est que l'e-voting reste sous le contrôle exclusif des collectivités publiques, a déclaré la présidente de la commission, Anne-Marie Von Arx-Vernon (PDC).

La commission a fait le tour de la question. Elle a auditionné le Conseil d'Etat, la Poste et la Chancellerie fédérale, a expliqué jeudi Anne-Marie Von Arx-Vernon. Dès le début, la commission était dubitative voire méfiante quant au projet de la Poste et son système développé par une société privée espagnole. «On a vu ce qui s'est passé», a ajouté l'élue PDC, faisant allusion aux failles découvertes récemment.

«La commission s'est d'ailleurs prononcée à l'unanimité, ce qui est rare au Parlement genevois», a-t-elle souligné. Le Conseil d'Etat doit maintenant faire des propositions.
Le canton de Genève est pionnier depuis le début des années 2000 dans le domaine du vote électronique. Fin novembre 2018, le Conseil d'Etat a décidé d'abandonner le développement et l'exploitation du système CH-Vote en 2020, pour des raisons financières. En décembre, la gauche a déposé un projet de loi pour demander un système de vote électronique entièrement en mains des collectivités publiques.

«Notre proposition vient en appui au Conseil d'Etat qui vient de répondre à la consultation sur la généralisation du vote électronique émanant de la Chancellerie fédérale», a poursuivi la présidente de la commission. Dans cette prise de position publiée mercredi, le gouvernement genevois demande une structure de pilotage du vote électronique à l'échelon national. Le rôle de la Confédération serait de fournir le service à l'ensemble de la population quel que soit l'échelon de la votation ou de l'élection concernée. Et les votants doivent pouvoir utiliser le canal de leur choix.

(ats)