Fédérales 2019

21 octobre 2019 22:22; Act: 22.10.2019 15:33 Print

Le Vert'libéral genevois qui a trouvé la clé du National

par Léonard Boissonnas - Premier Vert'libéral du canton à être élu au Conseil national, Michel Matter souhaite «amener l’économie vers l’écologie».

storybild

Nouveau venu, Michel Matter a obtenu 10'781 voix dimanche. (Photo: leo/20min)

Sur ce sujet
Une faute?

«J’ai ressenti une énorme émotion»: dans son cabinet du Centre ophtalmologique de Genève, qu’il a cofondé, Michel Matter ne cachait pas sa fierté lundi. La veille, il est devenu le premier Genevois à représenter le parti Vert’libéral au National, déjouant les pronostics. «Dimanche matin, je lisais la presse genevoise sur internet, et personne ne voyait un élu Vert’libéral», relate le médecin de 54 ans, qui a grandi dans un milieu «modeste» à Plainpalais.

«Etre là où on prend les décisions»

Entré dans la formation en mai, Michel Matter dit avoir pu compter sur des soutiens «au-delà du parti»: «Des Verts ou des membres du PLR m’ont appuyé, c’est assez représentatif de ce que je suis», poursuit celui qui se présente comme un humaniste, adepte du compromis et de consensus. Ce mordu de sport et de voyages connaît bien le débat public. En tant que vice-président de la Fédération suisse des médecins notamment, il a croisé le fer avec des politiciens comme Alain Berset ou Mauro Poggia. «Cela m’a poussé à m’investir et ce qui m’intéresse est d’être là où on prend les décisions», explique-t-il.

Economie et écologie

Favorable à une transition écologique, Michel Matter rappelle qu’il est aussi entrepreneur: «J’ai envie de comprendre comment amener l’économie vers l’écologie, affirme-t-il. Comme disait Bertrand Piccard, le climat est le marché du siècle.» Financement uniforme de la santé, soutien à l’innovation, congé parental ou égalité salariale font partie des autres thèmes pour lesquels il veut s’investir à Berne: «Ce qui m’intéresse est d’être une force de proposition.»