Genève

16 janvier 2019 17:59; Act: 16.01.2019 19:00 Print

Le bâtiment Porteous affecté à la culture

Les lieux sont squattés depuis août par un collectif qui vient de remporter une victoire d'étape: les lieux ne seront plus une prison.

storybild

Le bâtiment de Porteous, une station d'épuration désaffectée, se trouve sur la presqu'île d'Aïre, à Vernier (GE). (Photo: Lucien Fortunati / TDG)

Sur ce sujet
Une faute?

Le projet de prison à Porteous est abandonné. Le lieu accueillera un centre destiné à des projets culturels, a informé mercredi le Conseil d'Etat. Un collectif occupe le bâtiment depuis cet été. Il dénonçait le projet carcéral et souhaitait transformer les lieux en lieu de vie ouvert. Les squatteurs, arrivés le 25 août par le fleuve, ont donc remporté une victoire d'étape. Ils avaient organisé plusieurs activités comme des concerts ou des ateliers sportifs depuis leur arrivée, en plus de rénovations effectuées dans le bâtiment abandonné.

Le Conseil d'Etat, qui a rendu une décision de principe, doit encore examiner les modalités de mise en oeuvre de son projet. L'office cantonal de la détention collaborera avec celui de la culture pour «inclure des activités d'insertion sociale liées à la gestion ou à l'entretien du site». L'exécutif «maintiendra le contact avec le collectif qui occupe pour le moment le bâtiment et accordera une place prépondérante à la sécurité des personnes sur le site».

(lfe)