Genève

21 février 2018 10:43; Act: 21.02.2018 13:01 Print

Le braqueur de diamants arrêté en Algérie

L'un des individus soupçonnés d'avoir dérobé pour plus de 15 millions de francs de joyaux à un diamantaire genevois a été arrêté, suite à la diffusion d'une vidéo du braquage sur Youtube.

Sur ce sujet
Une faute?

C'est un braquage bien préparé qui avait fait couler beaucoup d'encre. Le 13 mars 2017, un joaillier genevois était surpris à son domicile par trois individus armés et cagoulés. Sous la menace, il avait alors été forcé à se rendre dans les locaux de sa société, dans le centre-ville de Genève.

Sur place, il est sommé d'ouvrir ses coffres, dans lesquels les braqueurs dérobent des petits diamants blancs pour une valeur estimée entre 15 et 20 millions de francs. Les malfrats ligotent alors le diamantaire avant de prendre la clé des champs. Parvenu à se libérer de ses liens, le joaillier donne l'alerte et un appel à témoin réalisé à partir d'images de vidéosurveillance est diffusé sur Youtube.

Largement diffusé, le clip permet d'identifier l'un des suspects Nabil A., un Franco-Algérien radicalisé faisant l'objet d'une fiche S. Selon Le Parisien, ce dernier est connu des services de renseignements français pour des délits de violences, de menaces et de port d'armes prohibé. Il serait également soupçonné d'être impliqué dans plusieurs affaires criminelles non élucidées.

D'après le journal français, l'individu aurait trouvé refuge en Algérie où il a réinvesti son argent sale. Sous une fausse identité, il aurait par ailleurs publié sur Facebook ses positions en faveur de l'Etat islamique et des textes incitant au djihad.

Ce sont ces mêmes publications qui auraient finalement eu raison de lui puisqu'elles auraient attiré l'attention des forces de l'ordre. Arrêté à son domicile par la police algérienne, il sera jugé sur place pour son braquage à Genève, l'Algérie n'extradant pas ses ressortissants.

Contacté, le Ministère public genevois confirme avoir délivré le 7 février dernier une commission rogatoire en vue d'entendre le prévenu. «Cet individu a été arrêté par les autorités algériennes et placé en détention dans ce pays. L'enquête se poursuit», indique Henri Della Casa, porte-parole du pouvoir judiciaire.

(JZ)