Première suisse

06 novembre 2019 17:01; Act: 06.11.2019 18:17 Print

La circulation différenciée est instaurée à Genève

Le centre sera interdit aux véhicules très polluants en cas de pic de pollution. Des macarons feront foi.

Le président du Conseil d'Etat genevois, Antonio Hodgers, répond aux questions concernant la circulation différentiée instaurée à Genève. Vidéo: WebTV Genève
Sur ce sujet
Une faute?

Certains véhicules très polluants ne seront plus autorisés à circuler au centre de Genève en cas d'alerte au smog. La mesure a été présentée mercredi par le Conseil d'Etat genevois. Elle entrera en vigueur le 15 janvier. Les contrevenants risquent 500 francs d'amende.

Le canton de Genève innove en Suisse avec ce système de circulation différenciée, a expliqué le président du gouvernement Antonio Hodgers. Le dispositif qui sera mis en place repose sur des macarons de six couleurs différentes. Chaque véhicule devra porter un autocollant qui reflétera ses performances environnementales.

Le vert sera réservé aux véhicules électriques ou fonctionnant à l'hydrogène. A l'autre bout de l'échelle, le gris devra figurer sur le pare-brise des engins les moins écologiques. En cas de pics de pollution de l'air, les porteurs de la pastille grise seront les premiers touchés par l'interdiction de circuler au centre-ville.

Si le smog persiste, les restrictions s'appliqueront aux véhicules situés juste après dans la hiérarchie, et ainsi de suite, en fonction de la durée de l'épisode de pollution de l'air. La mesure ne devrait toutefois pas toucher grand monde. Il n'y a en principe jamais plus de dix journées problématiques par année.

La météo décidera

Tout dépendra des conditions météorologiques, a expliqué Antonio Hodgers. Les voitures de tourisme relativement récentes devraient pouvoir circuler sans aucune restriction. Le système adopté par Genève est une copie de celui qui existe déjà du côté français. Il sera ainsi possible de contrôler les véhicules frontaliers.

Le macaron, qui coûtera 5 francs, sera disponible dès le mois de décembre. Il devrait pouvoir être acheté dans les stations-service et les communes, a indiqué Antonio Hodgers. Un courrier sera adressé à tous les propriétaires de véhicules à Genève. Le code d'émissions figurant sur la carte grise déterminera la couleur de l'autocollant.

Avec ce système de circulation différenciée, le gouvernement genevois met en oeuvre une loi qui a été votée il y a un an par le Grand Conseil. La législation prévoit aussi d'autres mesures lors de pics de pollution de l'air, comme la gratuité des transports publics ou la réduction de la vitesse sur l'autoroute de contournement.

Un délai transitoire de deux ans a été accordé aux véhicules professionnels de transport pour se conformer au nouveau règlement. «Nous avons adopté un compromis entre la liberté économique et le droit de respirer un air sain», a expliqué Antonio Hodgers. Pour les autres véhicules, il n'y aura pas de sanction jusqu'au 31 mars 2020.

(ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • paul le 06.11.2019 17:23 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    sérieusement

    les avions aussi ?

  • luk le 06.11.2019 17:24 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Tableau ou pare brise

    Bon on va plus voir clair, vignette allemande, Française, Genève.... Toujours aussi réfléchis les trucs des écolos

  • Steve Gunter le 06.11.2019 21:01 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Aberration

    D'abord on nous annonce une hausse de 12 centimes du prix du litre d'essence d'ici 2025. Et maintenant, on veut nous faire payer un macaron ? Et pendant ce temps-là, on agrandit l'aéroport de Genève avec toujours plus de vols low-coast. On continue de faire de la publicité pour les croisières qui sont une des sources les plus polluantes au monde. On ne va supprimer tout cela, ça rapporte du fric, évidemment, on accepte !!!! Les pays asiatiques qui asphyxient les cours d'eau avec des produits chimiques et qui tuent la faune maritime en déversant des tonnes de déchets plastiques à la mer, ne payent aucune taxe, eux !!!!!! Si Monsieur Hodgers croit qu'en taxant les plus petits, on résout les problèmes, il n'a, de toute évidence, rien compris au véritable problème de la destruction de notre environnement par le capitalisme. On se fout vraiment de notre gueule !!!!!!

Les derniers commentaires

  • BoycottVertsPLR le 18.11.2019 13:41 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Fallait mieux voter

    Fallait s'y attendre avec tous les imbéciles qui ont voté pour les Verts ou qui tout simplement n'ont pas voté.

  • Bollack Cookie le 15.11.2019 17:31 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    La belle affaire

    Non ce n'est pas le 1er avril !!!! Alors c'est vrai ......... La belle affaire,loin d'être contre cette initiative,je suis écoeurée de voir qu'une fois de plus la loi ne s'applique pas à tout le monde, pourtant la cause est noble !!! Comment expliquer que les corps diplomatique ,corps consulaire,voitures étrangères taxis et routiers sont exempts de cette règle ne sommes nous pas tous concernés ??? Félicitation à nos politiques et têtes pensantes une fois de plus vous brillez par vos décisions qui rassemblent tout le monde !!!

  • XoXo le 10.11.2019 13:24 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Le citoyen prend encore cher!

    Et encore un moyen de plus de prendre l'argent du citoyen. Pour au final dire l'Etat est en déficit budgétaire et n'augmentera pas ses employés! Changez-moi ce conseiller d'Etat qui s'est retrouvé-là sans mérite!

  • Sébastien le 09.11.2019 16:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Station à hydrogène

    Monsieur Hodgers parle de véhicule fonctionnant à l'hydrogène. Actuellement la politique énergétique du SIG, dont l'Etat et d'ailleurs actionnaire à 51%, ne considère pas que le développement de cette énergie est prioritaire. Ne serait-il pas le moment pour le conseil d'Etat genevois, d'être le premier au monde à développer un réseau de distribution grand publique?

  • Pedro le 08.11.2019 22:20 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Question

    E les voiture étrangère e les frontaliers on droit aussi à ce macaron ou c'est que nous que habiton en suisse