Genève

24 janvier 2020 18:44; Act: 24.01.2020 19:18 Print

Le collectif MNA suspend l'occupation du Grütli

Après 13 jours d'occupation, le collectif luttant pour les migrants mineurs non accompagnés a été entendu.

storybild

Le collectif lutte pour les MNA réclame aussi des solutions pour les jeunes entre 18 et 25 ans. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

A Genève, le collectif lutte pour les migrants mineurs non accompagnés (MNA) a décidé de quitter provisoirement l'occupation de la Maison des arts du Grütli, après 13 jours d'occupation. Des logements provisoires ont été trouvés par les autorités genevoises pour les quinze jeunes présents dans le centre culturel.

Les défenseurs des MNA veulent toutefois une solution pérenne pour ces mineurs, notamment un suivi et des possibilités de formation, et restent vigilants. «Nous sommes prêts à nous remobiliser dès qu'il le faudra pour nous assurer que la Ville et l'Etat de Genève iront au bout de leurs promesses», indiquent-ils vendredi.

Situation précaire

Le collectif lutte pour les MNA réclame aussi des solutions pour les jeunes entre 18 et 25 ans. Ils doivent également bénéficier d'une prise en charge spécifique. La municipalité a assuré une vingtaine de places dans des hébergements d'urgence pendant 30 jours, mais la situation de ces jeunes demeure précaire, notent les militants.

La Ville de Genève, propriétaire du Grütli, se déclare, de son côté, contente qu'une solution temporaire ait été trouvée à la satisfaction de toutes les parties. La municipalité rappelle toutefois que la prise en charge de ces adolescents non éligibles à l'asile, relève de la responsabilité du canton.

(nxp/ats)