Genève

15 mai 2019 14:15; Act: 15.05.2019 15:52 Print

Le combat contre la loi sur la police se poursuit

Les syndicats de police de Genève remettent la compresse pour faire annuler la votation de la loi sur la police de 2015.

storybild

Les syndicats de police de Genève s'étaient opposés dès le départ à la réorganisation de la police voulue par le conseiller d'Etat Pierre Maudet. (Photo: Keystone/Photo d'illustration)

Sur ce sujet
Une faute?

Aux yeux des syndicats de police genevois, les événements qui ont mis le Service des votations sous les feux de la rampe constituent des faits nouveaux en faveur de leur cause. Ils veulent faire annuler la votation de 2015 sur la loi sur la police.

Des actes complémentaires ont été adressés, «dans le cadre de procédures déjà pendantes», à la Chambre constitutionnelle de la Cour de justice de Genève et auprès du Tribunal fédéral, a fait savoir mercredi l'avocat Jacques Roulet, qui défend dans ce dossier les intérêts des syndicats de police.

Perquisition

Le Service des votations avait été le théâtre d'une perquisition du Ministère public jeudi, pour des soupçons de fraude électorale. Dénoncé par deux de ses collègues, un collaborateur auxiliaire avait été interpellé, avant d'être remis en liberté, vendredi, à la suite de sa confrontation avec ses accusatrices.

Lundi, le procureur général de Genève Olivier Jornot avait tenu à rassurer un canton sous le choc, déclarant qu'il n'avait à ce stade aucun indice entre les mains lui permettant de conclure que des manoeuvres frauduleuses aient pu affecter des scrutins passés ou les votations de dimanche prochain.

La lutte continue

Les syndicats de police de Genève entendent néanmoins poursuivre leur lutte pour demander l'annulation de la votation de la loi sur la police. Ils s'étaient opposés dès le départ à la réorganisation de la police voulue par le conseiller d'Etat Pierre Maudet. Ils s'étaient mis ensuite à contester le résultat du scrutin.

La réforme défendue par le magistrat PLR avait été acceptée de justesse par les Genevois, à 54 voix près, en 2015. Elle implique notamment la suppression de la gendarmerie comme corps constitué, la suppression des mécanismes d'avancement automatiques et le port obligatoire du matricule. L'ancienne loi datait de 1957.

Prérogative retirée

La police genevoise n'est aujourd'hui plus de la responsabilité de Pierre Maudet. Cette prérogative lui a été retirée après les révélations qui ont suivi son voyage controversé à Abu Dhabi, en 2015, et qui lui ont valu d'être prévenu d'acceptation d'un avantage par la justice genevoise.

Son successeur à la tête des forces de l'ordre, le conseiller d'Etat MCG Mauro Poggia, se référant aux déclarations que le procureur général avait tenues quelques heures plus tôt, avait indiqué lundi devant les médias n'avoir aucun élément qui conduirait à faire revoter les Genevois sur la loi sur la police.

(nxp/ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • S.W le 15.05.2019 23:54 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Mais quelles magouille Genève!

    Pendant ce temps Maudet ce frotte les mains. Y'a qu'a refaire voté tout ce qui a été voté jusque là et on repart sur des nouvelles bases. Mais oui je sais je rêve, y'a trop d'intérêts pour nos politicards et la Suisse avec l'UE.

  • FanDu46 le 15.05.2019 18:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pas joli tous ces secrets

    Et juste après Maudet était jeté en pâture à la justice et aux médias dont, étrangement, on n'étend plus parler ...

  • Philippe le 15.05.2019 23:27 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Les plus crouille..

    Triste police, triste politiciens, il reste quoi à Genève ? Le jet d'eau !

Les derniers commentaires

  • kevin le 17.05.2019 05:27 Report dénoncer ce commentaire

    à part revendiquer, ils travaillent?

    Police + Genève = LOL! Le centre ville est tranquillement devenu le plus grand super marché de drogues dures à ciel ouvert d'Europe, alors que nous avons les policiers les mieux payés au Monde! Depuis 2 décennies rien ne bouge, on laisse faire, même on encourage les dealers qui vendent de la mort à nos enfants en complète impunité!

    • Mendrisiotto le 18.05.2019 17:17 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @kevin

      Ce n'est pas les policiers responsables du laxisme concernant la drogue, c'est les politiques de gauche qui ne veulent pas bouger, Les drogués c'est leur electorat avec les cas sociaux. Il faudra encore lutter contre ces fléaux

  • Rotor 63 le 16.05.2019 09:11 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Procureur pas objectif

    Il est clair et net que JORNOT ne va surtout pas chercher à trouver quelque chose qui permettrait de remettre en question les votations sur la loi sur la Police... loi prônée par le PLR... PLR qui l'a mis en place lui ... Si le peuple savait comme cette loi a été néfaste pour le service rendu à la population ! Dixit MAUDET : ça roulera dans 20 ans...

    • Baloo Laloo le 16.05.2019 12:08 Report dénoncer ce commentaire

      La ville c'est nous

      @ Philippe. Une ville ne se construit pas par ses politiciens et encore moins ses flics mais par ceux qui la font, à savoir, ses habitants. Vivez votre ville, sortez, utilisez nos lieux publics et laissez ces comiques s'auto détruire, de toute façon la plus part de ces gens ne servent à rien pour notre confort.

    • Abcd le 18.05.2019 15:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Baloo Laloo

      Bien sur, alors b'appelez surtout aucun secours wu'en vous en aurez besoin puisqu'ils ne servent a rien.

  • S.W le 15.05.2019 23:54 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Mais quelles magouille Genève!

    Pendant ce temps Maudet ce frotte les mains. Y'a qu'a refaire voté tout ce qui a été voté jusque là et on repart sur des nouvelles bases. Mais oui je sais je rêve, y'a trop d'intérêts pour nos politicards et la Suisse avec l'UE.

  • Guapos le 15.05.2019 23:36 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Justice soit juste merci

    C'est pas normal que l'on retrouve 80 enveloppes dans une poubelle. A l'époque il y avait 54 voix d'écarts alors que l'on remette l'église au milieu du village et c'est la moindre des choses Merci à tous de soutenir cette affaire afin d'avoir la vérité et pour l'ancien PM il doit avoir le courage de dire la vérité ou il n'a toujours que menti que menti!!!!!

  • Philippe le 15.05.2019 23:27 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Les plus crouille..

    Triste police, triste politiciens, il reste quoi à Genève ? Le jet d'eau !

    • ... le 18.05.2019 15:46 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Philippe

      Triste sir, allez voir ailleurs si l'herbe est plus verte.

    • Guapos le 18.05.2019 19:30 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @...

      Si vous avez un soucis je pense que vous ne parler par la même chose. A moins d'être un ami de PM