Canton de Genève

07 février 2019 16:22; Act: 07.02.2019 19:51 Print

Un déclassement «dangereux pour l'Etat»

par Lucie Fehlbaum/nxp - Un référendum contre le déclassement d'une immense parcelle proche de l'aéroport a été lancé à Genève.

storybild

Le projet Pré-du-Stand raserait un terrain cultivé par le dernier agriculteur local. (Photo: Les Verts/Grand-Saconnex)

Sur ce sujet
Une faute?

«Un projet démesuré et à rebours des préoccupations environnementales.» Voici ce que dénonce un référendum contre le projet du Pré-du-Stand, qui conteste le déclassement de la zone agricole qui jouxte l'aéroport au Grand-Saconnex. Il était présenté jeudi à la presse.

Le comité référendaire, qui réunit pour l'heure Ensemble à Gauche, le MCG et l'association «Sauvegarde Genève», a trouvé «le plus grand dénominateur commun» pour rassembler les opposants: l'écologie. Mais la volonté de faire échouer le projet du Pré-du-Stand ne jaillit pas de la même source selon qui la défend. A gauche du comité, la transformation du dernier terrain fermier du Grand-Saconnex est une «aberration». «Pour un bénéfice qui ne profitera pas à la commune, a accusé Pierre Eckert, ex-municipal du cru et actuel chef du groupe Vert au Grand Conseil. Les écologistes du Grand-Saconnex s'opposent à ce projet depuis 10 ans. C'est aussi totalement irresponsable de faire un effort physique sous la zone la plus polluée en oxyde d'azote du canton.»

Dangereux pour l'Etat

Du côté du MCG, on critique vivement l'opération financière, «un montage sophistiqué lié par une filiale de la société Capvest», selon la formule du député François Baertschi. Cette entreprise est contrôlée par Magid Khoury, l'un des deux acteurs du milieu de l'immobilier genevois, mis en prévention pour octroi d'un avantage dans l'affaire Maudet. «C'est dangereux pour l'Etat d'être impliqué là-dedans, des accusations sérieuses ont été portées contre Capvest. On devrait avoir le choix de l'investisseur. On nous a livré un paquet ficelé, mais c'est un piège.»

Dispatcher Servette

La parcelle de plus de 12 hectares de Pré-du-Stand devrait accueillir un Pôle football pour le Servette FC et des bureaux. Un accord entre l'Etat, la commune du Grand-Saconnex et le propriétaire a été conclu. Le canton peut ainsi récupérer des terrains près de Balexert, actuellement utilisés par le club, afin d'y construire un nouveau cycle d'orientation qui remplacera un vétuste établissement. Mais pour le député Ensemble à Gauche Christian Zaugg, «il est tout à fait possible de rénover l'établissement scolaire par pan, petit à petit». «Un nouveau cycle pourrait voir le jour à Balexert, imagine Pierre Eckert, si le Servette FC s'entraîne sur les différents terrains du canton, vides la journée.»

Le comité a jusqu'au 13 mars pour réunir 5227 signatures.

(ats)