Vernier (GE)

03 juillet 2014 07:00; Act: 03.07.2014 07:08 Print

Le maire vise un 4e mandat «interdit»: malaise

Alors que les statuts cantonaux du PS ne l’autorisent pas, Thierry Apothéloz se représentera en 2015. Au niveau communal, les sections peuvent contourner la règle.

storybild

Thierry Apothéloz sétait présenté au Conseil dEtat en 2013. (Photo: Keystone/Jean-christophe Bott)

Une faute?

«On édicte des règles et on s’assied dessus lorsque ça nous arrange.» Cet élu socialiste ne cache pas son malaise. A Vernier, lors de leur dernière assemblée générale, la majorité des membres du parti à la rose a, en effet, choisi de présenter Thierry Apothéloz pour la mairie aux élections du printemps 2015. Or l’homme est en place depuis 2003.

A Genève, les statuts du PS sont pourtant clairs: «Nul ne peut être candidat pour un quatrième mandat consécutif au Conseil administratif (…) Cette règle ne souffre aucune dérogation.» Curieusement, à Vernier, deuxième commune du canton, les statuts du parti autorisent ces exceptions si une assemblée générale le décide. Pour René Longet, ancien président du PS, la dérogation accordée est sans doute «une première» mais se justifie «compte tenu des ­compétences du candidat». Carole-Anne Kast, actuelle patronne du parti cantonal, rappelle que les sections ont «toujours eu cette autonomie» et que «l’uniformisation des statuts n’est pas à l’ordre du jour».

Futur adversaire pour la mairie, le MCG Thierry Cerutti ironise. «C’est une grosse farce et un manque de respect pour la population, tonne-t-il. Le maire prouve qu’il n’a absolument pas d’éthique.» Le principal intéressé a fait savoir qu’il s’expliquerait fin juillet. Il devrait encore faire liste commune avec ses collègues de l’Exécutif communal, le Vert Yvan Rochat et le PLR Pierre Ronget.

(dtt)