Genève

09 décembre 2014 20:49; Act: 09.12.2014 23:40 Print

Le mémorial pour le génocide arménien en péril

La Confédération a recommandé au canton de Genève de refuser l'autorisation de construire des Réverbères de la Mémoire près des Nations unies, indique la RTS mardi.

storybild

Le projet de mémorial, dont on voit ici un montage-photo, semble compromis. (Photo: dr/Ville de Genève)

Sur ce sujet
Une faute?

Dans un courrier envoyé lundi, le président de la Confédération Didier Burkhalter recommande «que l'autorité cantonale compétente pour statuer refuse d’octroyer l’autorisation de construire à l’emplacement envisagé», relate la RTS. La missive indique qu'il faut «préserver un environnement impartial et paisible permettant aux Nations unies et aux autres organisations internationales de s’acquitter de leurs fonctions dans les meilleures conditions cadre possibles».

Initié en 2008, le projet de mémorial aux victimes du génocide arménien doit s'articuler autour d'une oeuvre de l'artiste français Melik Ohanian, Les Réverbères de la Mémoire. Après avoir initialement choisi de l'installer en Vieille-Ville, les autorités municipales avaient dû se raviser en 2013 pour «raison archéologique». Le parc de l'Ariana, près de la place des Nations, avait alors été désigné pour accueillir le projet. L'ONU avait fait part de ses fortes préoccupations quant à l'installation du mémorial près de son siège, une inquiétude qu'avait, semble-t-il, entendue le Conseil d'Etat: «Sur le principe, nous sommes favorables à la construction d’un tel édifice. Notre souci concerne la localisation retenue» avait expliqué le président du Conseil d'Etat François Longchamp au «Temps», en octobre. Le gouvernement se déclarait «soucieux de préserver la neutralité la plus absolue de la Genève internationale dans les abords immédiats du Palais des Nations et des diverses organisations internationales».

Si la Ville de Genève maintient l'idée d'un mémorial dans ce parc, elle envisagerait d'autres emplacements «si l'autorisation devait être refusée», a indiqué le Département de la culture et du sport à la RTS qui précise que le parc Beaulieu ou celui des Cropettes pourraient être à leur tour envisagés.

(leo)