Genève

06 août 2019 14:39; Act: 06.08.2019 15:30 Print

Le militant antispéciste reste en prison

par Jérôme Faas - Le Tribunal des mesures de contrainte a prolongé la détention provisoire d'un homme soupçonné d'avoir caillassé des boucheries.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Matthias, ainsi que le nomment ses camarades antispécistes, reste derrière les barreaux. Selon le collectif de soutien à l'activiste, le Tribunal des mesures de contrainte a prolongé lundi 5 août sa détention provisoire de deux mois, en raison du risque de récidive du prévenu. Cette décision était sollicitée par le procureur Adrian Holloway. Le jeune homme est soupçonné des caillassages de boucheries à Genève et Nyon, du sabotage d'un abattoir de volaille à Perly et de la dégradation de bâtiments publics à Fribourg.

C'est la quatrième fois que la détention provisoire de Matthias, incarcéré depuis le 29 novembre, est prolongée. Pour le «Collectif de soutien aux antispécistes détenu.e.s en Suisse», il s'agit d'un «acharnement politique». L'avocat du militant «déposera un recours contre cette décision, qui justifie le maintien en détention en raison du positionnement politique du détenu, en violant gravement la liberté de conscience garantie par la Constitution fédérale et la Convention européenne des droits de l'homme».

Sollicité, le Ministère public a confirmé que la détention a été prolongée pour une durée de deux mois afin de terminer l'instruction et de renvoyer en jugement. Il a indiqué que «cette prolongation se justifie en raison du risque de réitération important, notamment au vu des antécédents du prévenu». Son avocat, Me Olivier Peter, ne s'est pas encore exprimé.