Canton de Genève

07 novembre 2018 20:12; Act: 08.11.2018 09:18 Print

Le musée pour les petits poussera aux Cherpines

par Léonard Boissonnas - Le projet lancé il y a deux ans par des particuliers prend forme. Un terrain a été trouvé à Plan-les-Ouates et Confignon. Il pourrait se concrétiser en 2024.

storybild

Aux Etats-Unis, des musées ludo-pédagogiques pour enfants existent déjà. (Photo: AMusEn)

Sur ce sujet
Une faute?

Un musée consacré à la Suisse spécialement destiné aux enfants: c’est l’idée d’un groupe de six personnes qui ont créé l’Association pour un Musée des enfants (AMusEn) en 2016 pour porter leur projet. Désormais, un emplacement pour le construire a été trouvé. Les communes de Plan-les-Ouates et de Confignon viennent d’accepter de mettre à disposition une surface de 1700 m2 dans le futur quartier des Cherpines.

«Au début, on cherchait un bâtiment, mais nous avons eu cette proposition de terrain dans un secteur du canton où il n'y a pas ou peu de lieux d'exposition», a déclaré mercredi le président d'AMusEn, Nicolas Huber.

«Cela nous a semblé pertinent, a expliqué le conseiller administratif Xavier Magnin, chargé de la culture à Plan-les-Ouates. D'autant plus que notre commune est la plus jeune de Suisse», rappelle l'élu. Son homologue de Confignon, Elisabeth Gabus-Thorens, se félicite d'un projet qui permettra entre autres d'animer le quartier à venir, qui comptera 10'000 habitants: «On espère en faire une sorte de bouillon de culture, la proposition de musée n'était pas à louper».

Apprendre en s'amusant

L'idée est d’avoir une exposition permanente et une autre temporaire avec un concept central: apprendre en s’amusant. Pour ce faire, une cinquantaine d'activités, couvrant plusieurs aspects de la Suisse comme son histoire, sa gastronomie ou son multilinguisme, sont prévues.

La tradition hôtelière helvétique avec une réception d’hôtel à taille d’enfants, l’épopée des tunnels alpins à bord d'un petit train, ou la démocratie directe expliquée via une fausse urne de vote, par exemple: le concept se veut aussi interactif que possible.

Intergénérationnel

S’il vise avant tout les petits de 2 à 12 ans, le musée se veut aussi intergénérationnel: «L'idée est aussi que le parent ou le grand-parent fasse l'activité avec son enfant», souligne Laurence Collins, vice-présidente d'AMusEn. «On peut imaginer des aînés qui racontent leur époque, mais aussi des projets de classe où des élèves joueraient aux guides», détaille Nicolas Huber.

AMusEn vise 38'000 visiteurs par an, un chiffre réaliste selon l'association qui a consulté plusieurs institutions et visité de nombreux musées, que ce soit en Suisse ou aux Etats-Unis. Le prix d'entrée se veut «raisonnable», soit inférieur à 15 francs par personne, enfants inclus. Il pourrait y avoir des prix pour les familles nombreuses.

Quatorze millions à trouver

Un coût d’investissement a été devisé à 14 millions, qu’AMusEn veut réunir via des dons ou des mécènes. Un travail qui va occuper l'association ces prochains mois. Le chantier pourrait débuter en 2022 pour une ouverture deux ans après, au mieux.