Genève

18 avril 2016 08:00; Act: 18.04.2016 13:13 Print

Le passé resurgit: Genève est romaine, par Jupiter!

Des étudiants ont créé un festival pour faire découvrir la vie à l'époque antique. Au programme: combats de légionnaires, archéo-fashion et bière au miel.

Voir le diaporama en grand »

Une faute?

Emeric, 7 ans, n'est pas peu fier dans sa toge: «Je la trouve jolie! C'est un peu bizarre à porter, elle pend jusqu'aux pieds et je risque de tomber, mais elle protège bien tout le corps. J'aime bien!» L'espace d'un week-end, le parc des Bastions a basculé dans un autre espace-temps. Vendredi et samedi a eu lieu la 2e édition de la Nuit Antique à l'Université de Genève. En collaboration avec l'alma mater lausannoise, le Musée d'art et d'histoire de Genève et le Musée romain de Nyon (VD) notamment, des étudiants genevois en sciences de l'Antiquité ont créé un village qui a ramené les visiteurs plus de 2000 ans en arrière.

«L'idée, c'est de raconter le passé de manière ludique, mais aussi scientifique, et de montrer les liens existants entre cette époque et aujourd'hui, explique Marc Duret, cofondateur de la manifestation. Cela permet aussi de promouvoir les sciences de l'Antiquité, pauvres en étudiants.» A quelques mètres du doctorant en archéologie, des soldats romains se mesurent à des spectateurs. Glaive, pilum, cuirasse, tout y est. «Les boucliers en bois, renforcés de fer en leur centre, pèsent environ 8 kilos, précise le légionnaire Manuel, bénévole et passionné d'histoire. Ce sont de fidèles copies de l'époque.» Tout comme les bols et amphores que fabrique un potier juste à côté de la zone de combat.

Partout, on goûte à l’Histoire, au sens propre comme au sens figuré: sur une broche tourne un sanglier rôti que n'auraient pas renié Astérix et Obélix. En face du feu, il y a un bar avec de la bière antique, fabriquée sans houblon - inconnu en ces temps-là - mais avec du miel, de l'origan et du genièvre. Des ateliers de construction et de gravure complètent le village antique. Ce dernier a accueilli plus de 5000 personnes durant le week-end.
Venerunt, viderunt, amaverunt.

(dra)