Inauguration

10 décembre 2019 16:42; Act: 10.12.2019 17:10 Print

Coup de jeune pour le sport en Ville de Genève

par Maria Pineiro - Une partie du centre sportif de la Queue d'Arve a été repensée pour accueillir en parallèle plusieurs sports. Elle sera inaugurée mardi soir.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

De la pétanque, de l'escalade, du squash et du baby foot. Vous ne voyez pas de points communs entre ces sports? Pourtant il y en a un: les quatre activités ont été réunies dans l'ancien boulodrome de la Queue d'Arve entièrement rénové, qui sera inauguré mardi soir. Pour le squash, il s'agit par ailleurs d'une nouveauté, puisque la ville de Genève, qui gère les lieux, ne proposait plus de terrains depuis des décennies.

Sept mois de travaux et 2,4 millions de francs ont été nécessaires afin de mener à bien ce projet qui s'inscrit, selon Sami Kanaan, conseiller administratif chargé des Sports, dans «la volonté d'offrir de la diversité». L'espace ainsi rénové propose désormais 16 terrains de pétanque, 24 lignes d'escalade ainsi que du bloc, quatre terrains de squash et six baby foot professionnels. Malgré la modernisation des infrastructures, les tarifs resteront les mêmes, a assuré la cheffe du Service des sports, Sybille Bonvin.

Hormis le squash, l'autre nouveauté réside dans la gestion de la buvette, également refaite. Elle est dorénavant plus facilement accessible à tous les usagers du centre sportif de la Queue d'Arve et servira des plats du jour, afin de s'ouvrir aux travailleurs du quartier voisin.

Accueillir davantage de public

Pour ce qui est du bâtiment, la rénovation a permis de mettre à niveau les systèmes de ventilation, chauffage et aération de la halle, qui comme ses voisines, date de 1990. A l'époque, le complexe était destiné à n'être que provisoire. Ces dernières années, le vélodrome a déjà été refait et une salle de boxe créée. Avec la libération de l'ancien espace occupé par la grimpe, le département envisage la construction d'une salle modulable pouvant accueillir jusqu'à 3500 spectateurs.

Sami Kanaan s'est dit satisfait de constater qu'après deux décennies plutôt calmes, le domaine des infrastructures sportives était en pleine ébullition. Il s'est «réjoui du dialogue entamé avec d'autres communes afin de mieux coordonner les aménagements à l'échelle du territoire cantonal». A terme, l'usager devrait pouvoir se renseigner sur les centres sportifs via un seul site internet.