Genève

10 décembre 2019 09:06; Act: 10.12.2019 09:26 Print

Le syndicaliste accusé de drague lourde suspendu

Unia a libéré de son obligation de travailler l'un de ses ténors, désigné par plusieurs femmes comme un harceleur.

storybild

Le syndicat Unia a suspendu son collaborateur et lancé une enquête. (Photo: Keystone/Georgios Kefalas)

Sur ce sujet
Une faute?

Samedi, la «Tribune de Genève» révélait qu'une dizaine de femmes accusaient un secrétaire syndical de comportements inadéquats dans le cadre professionnel: gestes appuyés, contacts physiques non désirés - parfois lors de réunions de travail - sms à répétition, nombreuses avances. Ce mardi, le quotidien genevois et «Le Courrier» indiquent que le syndicat Unia a suspendu son collaborateur «par mesure de précaution pour les personnes impliquées dans cette affaire». Il a également lancé une enquête et cherche dorénavant à recueillir les témoignages des femmes se disant victimes de cet homme qui aurait été surnommé «DSK» dans le milieu, soit l'acronyme de Dominique Strauss-Kahn, ancien homme politique français et ex-directeur du Fonds monétaire international accusé à de multiples reprises de harcèlement sexuel.

(jef)