Chêne-Bourg (GE)

12 novembre 2019 16:59; Act: 12.11.2019 19:11 Print

Le verglas plus fort que le revêtement de la voie verte

Un tronçon de l'axe dédié à la mobilité douce s'est transformé en patinoire ce matin. Une femme a été blessée. Les usagers sont fâchés.

storybild

Le pont, gelé, s'est transformé en véritable piège à cyclistes. Une femme a été blessée et plusieurs accidents ont été évités de justesse. (Photo: lecteur reporter)

Une faute?

Le verglas a rendu impraticable un tronçon de la voie verte ce mardi matin. Plus précisément, le pont en bois qui enjambe la Seymaz, à Chêne-Bourg, s'est transformé en véritable patinoire. Selon tdg.ch, qui relate divers témoignages, plusieurs accidents ont été évités de justesse jusqu'à ce qu'une femme chute lourdement aux alentours de 8h15. La malheureuse a été transportée à l'hôpital. La police a ensuite fermé ce passage, qui demeurait impraticable à midi.

Plusieurs usagers se sont étonnés du fait que le revêtement de ce pont, censément anti-dérapant, avait été récemment refait. En vain apparemment, au grand dépit de certains, qui parlent de fiasco. Ainsi une femme raconte-t-elle que plusieurs cyclistes traversaient le pont à pied, accrochés à la main courante pour ne pas tomber, alors qu'un homme a pris la responsabilité d'avertir par le geste les arrivants du risque qu'ils couraient s'ils s'engageaient sans précaution sur le bois gelé.

Interpellée par la «Tribune de Genève», la commune a expliqué avoir décidé de saler la passerelle de manière exceptionnelle (une opération d'ordinaire interdite) dès mercredi et jusqu'à ce qu'une solution de sécurisation pérenne soit trouvée. Les bandes antidérapantes qui avaient été posées sur le pont n'ont, elles, pas résisté à l'épreuve du temps.

(jef)