Votations cantonales

29 novembre 2009 12:31; Act: 29.11.2009 17:48 Print

Les Genevois disent «oui» au CEVA

La liaison ferroviaire CEVA permettra de relier la gare Cornavin de Genève à Annemasse (F) en vingt minutes.

Sur ce sujet
Une faute?

En discussion depuis plus d'un siècle, le RER genevois va enfin voir le jour. Selon 90% des bulletins dépouillés, 61,1% des électeurs ont accepté dimanche le financement complémentaire de 113 millions destiné à la construction du CEVA et contesté par référendum. Un «non» aurait fait capoter tout le projet.

La ligne ferroviaire reliant la gare Cornavin à Annemasse (F) en passant par les Eaux-Vives (CEVA) est considérée comme la colonne vertébrale de l'agglomération franco-valdo-genevoise. Améliorant la mobilité, elle raccordera dès 2016 les réseaux ferroviaires suisses et français, desservant un bassin de population de 900'000 voire d'un million d'habitants.

Reconnaissant son importance régionale, la Confédération paiera 57% de la facture globale, les 43% restant revenant au canton de Genève. L'ouvrage est estimé à 1,6 milliard de francs. La rallonge de 113 millions de francs, destinée à lutter contre les vibrations et le bruit du Réseau régional express (RER), avait été approuvée par le parlement en juin dernier.

La Genève de demain

L'Association pour une meilleure mobilité franco-genevoise avait sauté sur l'occasion de lancer un référendum après avoir échoué avec une initiative jugée irrecevable par le Tribunal fédéral. Elle estime que la facture totale va exploser à 2 milliards de francs et proposait un tracé alternatif, jugé moins cher et plus efficace. Des arguments partagés par le Mouvement Citoyens Genevois (MCG) et l'UDC.

Les Genevois n'y ont pas été sensibles. Suivant les autres partis ainsi que les autorités cantonales et françaises, ils ont tacitement donné leur aval au développement de la Genève de demain. Le sort de plusieurs projets immobiliers, dont la nouvelle Comédie aux Eaux- Vives et les cinq gares dessinées par le célèbre architecte français Jean Nouvel, est en effet directement lié à celui du CEVA.

Seules deux communes refusent

Seuls les habitants de Champel et de Florissant-Malagnou ont rejeté le crédit complémentaire pour la construction du CEVA, soumis au référendum. Dans tous les autres bureaux de vote genevois, c'est un «oui» qui est ressorti des urnes dimanche. Il s'est établi à 61,2% dans le canton.

Dans le quartier de Champel, d'où est partie la fronde anti-CEVA, le «non» l'a emporté par 2222 voix, contre 1571, soit une différence de 651 voix. A Florissant-Malagnou, le refus a été beaucoup plus timide: 37 voix. En revanche, tous les autres quartiers ou communes du canton desservis par la nouvelle ligne ferroviaire ont clairement approuvé la rallonge de 113 millions de francs.

(ats)

Les commentaires les plus populaires

  • souris le 01.12.2009 13:54 Report dénoncer ce commentaire

    Annemasse-Genève

    papa Kramer content, jamais méchant... en 2015 si travaux fini... j'en doute... à suivre on ira faire ses courses chez Casino!

  • matt le 30.11.2009 08:16 Report dénoncer ce commentaire

    Protégez Geneve

    A ceux/celles comme jp et tulipe qui voient le mal dans le CEVA: mobilisez vous! Et au lieu du CEVA, construisez un mur de briques autour de Genève!! Ca a bien marché pendant quelques dizaines d'années à Berlin...Vous serez enfin protégés ^^

  • rm le 29.11.2009 14:26 Report dénoncer ce commentaire

    clap clap clap suite

    aux vibrations et sons solidiens, destruction de zones de détente, de sports et de loisirs, risques de tassements importants, a...battage de près de 2000 arbres. Et tout Genève en chantier pendant des années. WOW quelle écologie, c'est du joli.

Les derniers commentaires

  • souris le 01.12.2009 13:54 Report dénoncer ce commentaire

    Annemasse-Genève

    papa Kramer content, jamais méchant... en 2015 si travaux fini... j'en doute... à suivre on ira faire ses courses chez Casino!

  • Anti le 30.11.2009 16:13 Report dénoncer ce commentaire

    Encore berner...

    Un projet inutile comme les personnes qui l'ont pensé, ils utiliseront jamais ce train. Et nous on va payer pour rien. Encore un projet comme le stade de la praille, pourri...

  • lb le 30.11.2009 14:42 Report dénoncer ce commentaire

    Genève plus concurrentielle

    Le CEVA va rendre le marché du travail plus compétitif et favoriser les entreprises et les travailleurs qui veulent aller de l'avant. Sans compter la pression sur les loyers Genevois.

  • blabla le 30.11.2009 11:02 Report dénoncer ce commentaire

    initiative pour quotas de frontaliers

    Alors là je comprend pas. maintenant nous allons payer pour aider nos amis frontaliers à venir travailler chez nous plus facilement? à quand l'nitiative pour un quotas limite de frontaliers dans les entreprise??? des milliers de permis b au chomage, discriminés en faveurs des frontaliers. un scandale!

  • lila le 30.11.2009 10:42 Report dénoncer ce commentaire

    une catastrophe

    les genevois ont perdu la tete ,c est une journee noire