Canton de Genève

07 novembre 2018 10:43; Act: 08.11.2018 09:21 Print

Perquisition chez les élus: «On m’a pris mon agenda»

Le Ministère public a effectué ce matin des perquisitions dans au moins trois départements de la Ville de Genève. Personne n'a été formellement prévenu d'un délit.

storybild

«On ma pris mon agenda depuis 2012, ainsi que les notes de frais sy rapportant», a expliqué Rémy Pagani à «20 Minutes». (Photo: Keystone/Martial Trezzini)

Sur ce sujet
Une faute?

Sévèrement épinglé par la Cour des comptes pour ses frais professionnels excessifs, le magistrat PDC de la Ville de Genève Guillaume Barazzone fait désormais l'objet d'une perquisition. Le journal «Le Temps» a révélé en milieu de matinée que le procureur général Olivier Jornot et le premier procureur Yves Bertossa étaient dans les locaux du Département de l’environnement urbain et de la sécurité, dirigé par le conseiller administratif genevois. Le bâtiment, situé en vieille-ville, abrite aussi les départements de deux autres magistrats, Rémy Pagani (Ensemble à Gauche - EàG) et Esther Alder (Les Verts). Leurs bureaux ont également été perquisitionnés, tout comme celui de Sami Kanaan (PS). Ce qui n'est pas le cas pour la socialiste Sandrine Salerno, qui a échappé aux critiques de la Cour.

Peu de réactions de la part des magistrats

Guillaume Barazzone, cible principale du rapport révélé jeudi dernier, et ses collègues n’ont pas commenté l’action du Ministère public. «On a pris mon agenda depuis 2012 et les notes de frais s’y rapportant, a cependant précisé Rémy Pagani. Je suis serein, je fais confiance à la justice, elle fait son travail.» Le socialiste Sami Kanaan, dont une copie de l’agenda électronique a été effectuée, juge de son côté que «ces perquisitions permettront d’objectiver les faits. Mes frais à moi sont vraiment d’ordre professionnels».

Le procureur général Olivier Jornot confirme des perquisitions dans les locaux de la Ville de Genève. La justice a emporté des documents et effectué des recherches informatiques dans les locaux. Les conseillers administratifs n'ont pas été mis en prévention et revêtent pour l’instant le statut de personnes appelées à donner des renseignements. La procédure a été lancée contre inconnu. «Une possible gestion déloyale des intérêts publics entre en ligne compte», souligne le procureur, tout en rappelant que «personne n’est formellement accusé pour le moment».

52'000 francs de remboursements

Les conseillers administratifs de la ville de Genève ont été épinglés jeudi dernier par la Cour des comptes au sujet de leurs notes de frais. La Cour a identifié des dépenses importantes, pas toujours en lien avec l'activité professionnelle, en matière notamment de frais de téléphone, de déplacements en taxi ou d'achats d'alcool.

Dans son rapport, la Cour a dénoncé l'absence de règles claires fixées par la ville, mais aussi le manque de vérification du bien-fondé des dépenses.

A la suite de l'enquête de la Cour des comptes, Guillaume Barazzone a rendu 52'000 francs, dont 42'000 francs de frais de téléphone, des remboursements qui couvrent la période 2012-2017. Le magistrat PDC a notamment invoqué des «erreurs involontaires».

(dra/cht)

Les commentaires les plus populaires

  • DidierM le 07.11.2018 10:54 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Démission

    Dehors!

  • Bill Boquet le 07.11.2018 11:05 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Tous ensemble

    Ce nest que la pointe de liceberg à mon avis. Ils ont tous plongé la main dans le pot de confiture !

  • Marc De Fribourg le 07.11.2018 10:55 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Mépris

    Je nai que du mépris pour de tels agissements...

Les derniers commentaires

  • Theskytrotter le 13.11.2018 19:16 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    De qui se moquent-on !?

    Et après il demandent des augmentations d impôts de citoyen lambda pour balancer les comptes car le canton s endette il n y a qu un mot pour pour qualifier cela LAMENTABLE !!!

  • Mr Loyale le 11.11.2018 20:41 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Le Cirque embauche.

    Arrêtez il vont nous demander de faire des économies!!! J'espère qu'ils verront que je n'y suis pour rien à tout vos commentaires injuste. Oh c'est bon je rigole. .. laisser moi une pointe d'humour dans ce monde de voleurs. Honte à nous d'accepter tous ça.

  • Perego Paquita le 11.11.2018 12:54 Report dénoncer ce commentaire

    Mafia ou naïfs et tordus ?

    Quand on voit l'attitude de nos élus, cela fait penser à un gouvernement "mafieux" et ne nous donne pas envie de voter !

  • Pierre Albert le 10.11.2018 04:34 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Lagenda

    Agenda avec rien dedans et cest normal, ils ont tout dans la tête . Mais ce nest pas évident de faire presque 4000. mois de frais. Il faut chaque matin se lever, réfléchir et se dire « ou vais-je faire des conneries pour dépenser ? » des taxis des restos etc. Pas facile, dur métier.

  • P/N le 09.11.2018 06:24 Report dénoncer ce commentaire

    Merci

    Ben au moins, on sait ou passent nos impôts. Merci à nos chers politiciens.