Sauvetage avorté?

25 novembre 2010 08:22; Act: 25.11.2010 08:50 Print

Les députés réticents sur l'achat du Moa

Le club de Vernier (GE) et la zone industrielle environnante devaient passer en main de l’État pour 14 millions de francs. Mais la commission des finances du Grand Conseil s’y oppose.

storybild

La semaine dernière, le Moa pensait avoir assuré son avenir. Mais il va devoir encore attendre. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

L’opération de sauvetage du Moa Club, lancée la semaine dernière par le Conseil d’État genevois, est en passe de capoter. Selon la «Tribune de Genève», qui cite l’agence Decaprod, la commission des finances du Grand Conseil a refusé d’inscrire les 14 millions de francs nécessaires à l’opération au budget 2011.

Les députés ont débattu pendant plus de 16 heures, mercredi, pour boucler le budget du canton de l’année prochaine. Mais à l’heure de voter le crédit demandé par le gouvernement pour acquérir la zone industrielle dans laquelle se trouve le Moa, les élus ont été claires quant à leurs intentions. Ils ont rejeté la demande de l’État par 2 voix et 13 abstentions.

Selon la «Tribune», les commissaires aux finances auraient trouvé le dossier du gouvernement pas suffisamment abouti. Le prix du terrain, évalué à 700 francs le m2, aurait notamment fait hoqueter les députés. Le projet pourrait toutefois obtenir la clémence du parlement lors des débats sur le budget 2011 qui auront lieu en séance plénière au mois de décembre.

(tpi)