Genève

07 juin 2018 18:15; Act: 07.06.2018 18:45 Print

Elèves frontaliers toujours accueillis à la rentrée

Le Département de la formation et de la jeunesse (DFJ/ex-DIP) fait machine arrière sur le refus de scolariser 143 enfants frontaliers.

storybild

Le Canton accepte de scolariser les élèves frontaliers pour l'année scolaire 2018-2019. (Photo: Keystone/Jens Wolf)

Sur ce sujet
Une faute?

Les élèves frontaliers dont les 49 familles ont fait recours contre le refus de scolarisation de leurs enfants, ou ceux dont les parents renouvelleront leur demande, seront acceptés à l'école genevoise à la rentrée 2018. Le Département de la formation et de la jeunesse revient sur son refus de scolariser 143 d'entre eux, fin août prochain, a révélé jeudi la «Tribune de Genève». Cette décision concerne l'école primaire. Pour ce qui est du cycle d'orientation, la situation est en cours d'analyse a déclaré le Département.

Etablissements chargés

La victoire n'est pas pour autant totale pour les familles. Le DFJ prévient que la scolarisation des élèves frontaliers ne se fera peut-être pas dans les établissements désirés, compte tenu du fait que certains d'entre eux sont déjà très chargés.

Enfin, selon nos informations, cette décision ne présuppose en rien le maintien ou non du nouveau règlement qui doit entrer ne vigueur à la rentrée 2019. Celui-ci stipule que seuls les enfants dont un frère ou une soeur est déjà scolarisé à Genève seront acceptés. Le maire de Saint-Julien-en-Genevois, très actif dans ce combat, a d'ores et déjà prévenu sur les réseaux sociaux qu'il entendait se battre pour le retrait total du texte.

(mpo)