Genève

30 juillet 2014 07:00; Act: 29.07.2014 18:46 Print

Les ex-gloires de la Revue veulent reprendre la main

par Jérôme Faas / Didier Tischler Taillard - Le spectacle va être réattribué cet automne. Les producteurs et auteurs d’avant 2009 rêvent de faire revivre le passé.

storybild

En 2007, la Revue de Pierre Naftule, Thierry Meury et Pascal Bernheim osait le graveleux. (Photo: Christian Bonzon / Le Matin)

Une faute?

«Cela fait six ans que la Revue n’existe plus, assène Pierre Naftule. Je veux la faire revivre.» Co-auteur à succès, jusqu’en 2008, du spectacle politico-satirique, il replonge. Et pas que lui: à la rentrée, quand la Ville remettra la Revue au concours après six ans de règne Gaspard Boesch-Philippe Cohen, d’autres vieux grognards réapparaîtront.

Laurent Nicolet intéressé

Car Pierre Naftule ne se lancera pas seul. Il songe à un dossier à trois, «avec Laurent Nicolet et Anthony Mettler». Le premier, humoriste, est en effet intéressé. Le second, metteur en scène, comédien, candidat voilà six ans, admet qu’il existe «de fortes probabilités» qu’il se représente. Pierre Naftule mais aussi Frédéric Hohl le poussent.

Férocité et gouaille

Hohl? Le producteur de 2003 à 2008 attend l’appel d’offres, mais serait intéressé s’il peut s’associer à un homme de scène. «L’écriture c’est la base, dit-il. Anthony Mettler serait idéal, mais Laurent Nicolet ou Brigitte Rosset seraient bien aussi.» Surtout «si on veut faire un truc drôle, il faudra travailler avec des auteurs comme Thierry Meury». Expérimenté, féroce, graveleux, il a été contacté par tous les précités et se voit bien coauteur.

«Une régression terrible»

Bref, si l’attelage final reste inconnu, les anciens se bousculent. Ce qui fait dire à Philippe Cohen que leur nomination serait «une régression terrible. Ils ont leur style, nous le nôtre, mais au moins nous avons modernisé la Revue.»