Sondage

04 décembre 2019 17:50; Act: 04.12.2019 17:50 Print

Les expats ne se battent pas pour habiter à Genève

Sur une liste de 82 villes du monde entier, Zoug et Bâle figurent parmi les villes les plus appréciées des travailleurs étrangers. Lausanne, Zurich et Genève sont loin derrière.

storybild

La Cité de Calvin est impopulaire auprès des travailleurs étrangers. En cause, la difficulté à trouver un logement. (Photo: Keystone/Leandre Duggan)

Sur ce sujet
Une faute?

On ne vous apprend rien: depuis des années, la Suisse est connue pour attirer des professionnels venus du monde entier. Publié mardi, un classement élaboré par le réseau InterNations s'est arrêté sur le bien-être et la qualité de vie des expatriés. Et celui-ci diffère fortement selon la ville dans laquelle ceux-ci ont élu domicile.

Sur 82 villes recensées dans le monde entier, sept cités suisses figurent dans le top 20 des endroits où il fait bon vivre. Zoug et Bâle se partagent respectivement les huitième et dixième place.

Il faut aller bien plus loin dans le classement pour tomber sur Lausanne (36), Berne (38), Zurich (41), Lugano (53) et Genève (69). Si la majorité de nos villes ont reçu de bonnes évaluations dans les domaines de la sécurité, des transports urbains et de l'environnement, c'est dans la catégorie «socialisation» que le bât blesse.

Zurich et Berne, peu enclines aux nouvelles amitiés

À cet égard, deux autres grandes villes suisses figurent parmi les plus mauvais élèves. Car plus d'une expérience sur deux démontre qu'il est difficile de se faire de nouvelles connaissances à Zurich et à Berne.

S'il n'est pas des plus simples pour les expatriés de trouver un logement à Zoug ou à Bâle, ces villes survolent le classement grâce à leurs excellents résultats dans diverses catégories. Pour exemple, Zoug est la seule ville suisse à figurer dans le top 10 de l'indice «Working in the City», où l'équilibre entre vie professionnelle et vie privée est optimal. De plus, les expatriés estiment que les prix des loyers y sont abordables. A l'opposé de Zurich et Genève, où trouver un toit relève du véritable parcours du combattant.

Rome, Milan et Paris en bas du classement

Outre les villes helvétiques, Taipei, Kuala Lumpur, Ho Chi Minh Ville, Singapour, Montréal, Lisbonne, Barcelone et La Haye figurent parmi les endroits les plus sollicités par les travailleurs étrangers. En fin de classement se situent Rome, Milan, Lagos (Nigeria), Paris, San Francisco, Los Angeles, Lima et New York. Koweït City ferme la marche.

(ats/szu)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Un Genevois le 04.12.2019 18:05 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    La liste est longue

    Outre le coût de la vie, en ce qui concerne Genève, on peut rajouter dans le désordre : incivilité, insécurité, insalubrité (la propreté de cette ville n'est qu'un vague souvenir..) , etc...

  • Plombier le 04.12.2019 18:00 Report dénoncer ce commentaire

    NOSTRADAMUS

    Genève refuge paradisiaque de cas sociaux en tout genre et de toute nationalité entretenues par la classe moyenne au revoir...

  • Yan Amar le 04.12.2019 17:59 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Basta expats

    Ben temps mieux de tous façon ils font aucun effort pour parler Français ils restent entre expatriés et font grimper le prix de l immobilier Donc basta

Les derniers commentaires

  • EricS. le 05.12.2019 16:07 Report dénoncer ce commentaire

    Réfléchissez Mieux

    Les frustrés de la vie qui ont raté leur ascension sociale et professionnelle aiment cracher sur les expats, les frontaliers, les internationaux. Ils oublient juste un peu vite qu'il y a pas loin de 30'000 frontaliers, de nationalité suisse qui vivent en France, dont un bon nombre de fonctionnaires d'Etat, d'élus, de policiers etc.

  • leGeneferei le 05.12.2019 16:05 Report dénoncer ce commentaire

    Stupidité Genevoise

    On crache sur les expats et leurs multinationales qui s implantent à Genève, tout en oubliant que ces gens et leurs employeurs contribuent de grosses sommes à l'Etat en impôts et injectent de l'argent dans l'économie locale. Si certains sont trop stupides pour comprendre cela, ma foi faudra pas pleurer quand les caisses du canton seront vides.

  • Maturin le 05.12.2019 15:44 Report dénoncer ce commentaire

    Trop de développement...

    Les prix de l'immobilier sont exorbitants pour une qualité souvent médiocre, le coup de la vie y est plus chère. Tout les désavantages d'une grande ville, et pas les avantages d'une agglomération de ça taille... Alors oui, on aimeraient bien vivre ailleurs, Genève, c'est un peu la grenouille de la fable de M. Jean de la Fontaine ...

  • Mikael le 05.12.2019 10:07 Report dénoncer ce commentaire

    Adios

    les expats c'est comme les frontaliers.... des gens qui n'aime pas Genève et ses habitants. Si ils pouvaient TOUS quitter Genève pour de bon on serait enfin au paradis !!!

    • Lopet de Vegas le 05.12.2019 14:35 Report dénoncer ce commentaire

      Beaucoup de frustrés

      Il se trouve que les expats et les frontaliers sont moins critiques envers notre ville que les râleurs du crû. Quand vous avez des remarques comme celles de Dann qui crache sur Genève et dans la même phrase il dit ne jamais vouloir venir dans cette ville !!! On comprends que histoire de cracher leur fiel certains ont une opinion bien faite sans jamais avoir mis les pieds chez nous...

  • Pierre Dubout le 05.12.2019 10:07 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    super

    pourvu que ça dure