Saint-Genis-Pouilly (F)

13 septembre 2018 20:53; Act: 14.09.2018 09:11 Print

Les fillettes ont succombé de manière «violente»

L'autopsie des deux petites victimes a montré des plaies à l'arme blanche. Le procureur n'exclut pas non plus des gestes d'étouffement.

Sur ce sujet
Une faute?

Les petites victimes du drame familial qui s'est joué mardi à Saint-Genis-Pouilly (F), aux portes de Genève, ont été tuées de «manière violente» a indiqué jeudi le procureur de la République de Bourg-en-Bresse (F), selon le site tdg.ch.

L'autopsie des deux fillettes, âgés de 3 et 7 ans, a révélé des plaies à l'arme blanche au cou. Christophe Rode a précisé qu'il n'était pas impossible que des traces d'étouffement soient aussi détectées.

Citant la chaîne France 3, le quotidien genevois indique par ailleurs que le garçon de 11 ans, qui a alerté son père par SMS, aurait raconté à une voisine que sa maman lui avait dit d’avaler des médicaments. L'enfant et sa mère sont toujours hospitalisés.


(20 minutes)