Genève

17 février 2011 12:20; Act: 17.02.2011 19:06 Print

Les gendarmes ne se rasent plus

Depuis 11h ce jeudi matin, les gendarmes genevois ont entamé une grève de l'uniforme et des amendes d'ordre.

Une faute?

Les gendarmes genevois en ont ras-le-bol de ne pas être entendus par la conseillère d'Etat Isabel Rochat. Pour exprimer ce mécontentement, l'union du personnel du corps de police (UPCP) a annoncé jeudi une grève illimitée des amendes d'ordre, de l'uniforme et du rasage.

Ces trois mesures ont été votées mercredi soir à l'unanimité moins six voix lors de l'assemblée générale de l'UPCP qui a rassemblé environ 250 membres, a indiqué le président du syndicat Christian Antonietti. Ce résultat clair montre le mécontentement de la corporation, selon le syndicaliste.

«Nous ne voulons pas négliger les prestations à la population», a assuré M.Antonietti en détaillant les trois mesures qui sont immédiatement applicables. Concrètement, les gendarmes patrouillent désormais en civil avec un gilet identifiable et leur arme de service, ne se rasent plus et peuvent garder leurs piercings ou boucles d'oreille.

Concernant les amendes, la grève vise les amendes d'ordre et les contraventions. Les automobilistes en faute seront toutefois interpellés et remis verbalement à l'ordre. Le syndicat compte aussi sensibiliser la population à ses revendications par le biais de flyers et de stands.

Ces revendications sont multiples. La principale est de pouvoir revenir à la table des négociations avec le Conseil d'Etat en étant respecté et de pouvoir se déterminer sur les réformes en cours, selon M.Antonietti. Il cite en particulier le projet de réorganisation «Phenix» auquel il estime ne pas être associé.

Travail à la carte

L'UPCP dénonce aussi des conditions de travail inacceptables suite à l'entrée en vigueur du nouveau code de procédure pénale. Le temps dévolu aux tâches administratives a quadruplé alors qu'il faudrait être dans la rue, critique le président qui demande par conséquent l'engagement immédiat de personnel administratif.

Autre point de mécontentement: le travail à la carte et le manque de reconnaissance sur la pénibilité de la tâche. Dans sa liste des revendications, l'UPCP cite aussi une prise de conscience nécessaire concernant la violence à l'encontre des policiers ou encore une reconnaissance du travail des représentants syndicaux.

L'UPCP se défend de revenir sur les accords conclus entre la police et le Conseil d'Etat. «Des modifications ont ensuite été effectuées derrière notre dos», accuse Jean-Marc Widmer, membre du comité de l'UPCP. Il évoque en particulier un délai de 72 heures qui ne serait plus respecté pour annoncer des modifications des horaires des gendarmes.

Grève générale

L'UPCP a donc durci le ton et envisage même une grève générale. Avant cette ultime échéance, l'assemblée de l'UPCP s'est prononcée sur 17 autres mesures dont la teneur n'a pas été dévoilée pour réserver l'effet de surprise. Mais les syndicalistes espèrent une issue favorable à la crise avec un retour à des négociations constructives.

La grève de l'uniforme et du rasage est une première au sein de la police genevoise. En revanche, les gendarmes ont déjà utilisé la grève des amendes d'ordre et des heures supplémentaires comme moyen de pression. C'était le cas fin 2008 et début 2009 au sujet d'une prime qu'ils estimaient mériter pour leur travail lors de l'Euro 2008. Ils avaient eu gain de cause après plusieurs mois.

(ats)

Les commentaires les plus populaires

  • yann le 20.02.2011 11:45 Report dénoncer ce commentaire

    question general

    donc quand on rale pas sur les banquier, avocat, politique on rale sur la police. mais vous faites quoi comme boulot les gars pour avoir la possibilite de critiquer toute les profession possible et inimaginable ? je sais bien qu il y a beaucoup de chomeur dans ce canton mais la c est inquietant. d ailleurs avant de critique la police et de dire que c est un boulot facile faudrait deja ce demander si on serai capable de faire ce boulot. pour 99% des feignant raleur je dit non vue que le fait de faire des heures supp et bosser un peu le week end vous parait deja une montagne....

  • c'est moi le 17.02.2011 14:02 Report dénoncer ce commentaire

    Oups ....

    Les policières aussi ne se rasent plus ? ;-)

  • doodlevar le 19.02.2011 14:36 Report dénoncer ce commentaire

    Manque total de professionnalisme !

    La police genevoise est la seule en Suisse qui ne se comporte pas comme des professionnels. Ils ont une mission et ils doivent la remplir comme tout le monde où avoir le courage de quitter l'institution. Madame Rochat ne doit pas lâcher et faire comprendre à ces enfants gâtés que le temps des pressions est terminé. L'image que montre la police à la population est catastrophique !

Les derniers commentaires

  • Rififi d le 21.02.2011 14:26 Report dénoncer ce commentaire

    Honteux

    C'est honteux, ils sont pathétique ces pauvres caliméro de gendarmes. Je pense qu'avant de se plaindre des horaires de travail, nous nouveaux CPP, etc... et oui, le nouveau CPP, finalement la pj, l'utilise à part entière et eux ne suivent pas le mouvement des gendarmes, ces pauvres caliméro ne sont pas trop concernés par le cpp sans pouvoir judiciaire. Et les horaires ils s'en plaignent, mais ils ont choisi leur métier en connaissance de cause. Et pour finir se sont nos impôts qui paient des grévistes.

  • yann le 20.02.2011 11:49 Report dénoncer ce commentaire

    fin

    en fin de compte le probleme du nombre de frontalier a geneve n est que le bout d herbe qui cache la foret ou plutot qui cache le poil dans la mains des habitants de cette ville. si les gens arretaient de raler tout le temps (encore plus que les francais) et bossait un peu y en aurait peut etre pas autant de frontalier. quand au probleme de la police. c est pareil y a toujours moins de flics et toujours plus de probleme donc 4x plus de boulot. et franchement greve de l uniforme et du rasage c est pas bien mechant. ils ont jamais dit qu ils ne fouterait rien.

  • yann le 20.02.2011 11:45 Report dénoncer ce commentaire

    question general

    donc quand on rale pas sur les banquier, avocat, politique on rale sur la police. mais vous faites quoi comme boulot les gars pour avoir la possibilite de critiquer toute les profession possible et inimaginable ? je sais bien qu il y a beaucoup de chomeur dans ce canton mais la c est inquietant. d ailleurs avant de critique la police et de dire que c est un boulot facile faudrait deja ce demander si on serai capable de faire ce boulot. pour 99% des feignant raleur je dit non vue que le fait de faire des heures supp et bosser un peu le week end vous parait deja une montagne....

  • micki9a7 le 20.02.2011 01:19 Report dénoncer ce commentaire

    Soutiens a 100%

    Je soutiens la démarche des policiers a 100%! Il ne faut pas se laisser faire par les politiciens qui sont bien au chaud dans leur bureau! Pis ça n'influence en rien leur travail un peu de poils et des habits colorés!

  • Angelina le 19.02.2011 17:13 Report dénoncer ce commentaire

    T'as vu comme t'es bô

    Bravo à tous ces Ginsbar en folies.. faut que cela remue dans l'administration!