29 mars 2007 23:00; Act: 29.03.2007 22:14 Print

Les mémoires de «La taupe» bientôt publiées

GENEVE – Claude Covassi, l’espion du centre islamique, est à bout. Il craint une campagne de dénigrement.

Une faute?

Il est fatigué. A bout. A la limite parano. Il n’a plus de fric. «J’ai dénoncé toute cette histoire il y a quatorze mois et rien ne bouge.» Claude Covassi, alias la «Taupe du centre islamique», sait qu’il a trop parlé. Et que désormais, «tous les coups sont permis pour me décrédibiliser. Je m’attends à toutes sortes d’attaques, mais j’ai de quoi riposter. La campagne de dénigrement a déjà commencé. On aimerait me faire dire que j’ai tout inventé. Que répondre? Oui, j’ai travaillé pour les services de renseignements. Oui, ma mission était d’infiltrer le centre islamique et de confondre Hani Ramadan. Oui, j’ai été un agent provocateur de la police genevoise. Oui, je risque 8 mois de prison pour une affaire d’anabolisants. Le dossier est pendant au Tribunal fédéral.»
Entendu à deux reprises par la Délégation des commissions de gestion des Chambres fédérales à Berne, Claude Covassi attend avec impatience son rapport, repoussé à trois reprises. Il se dit confiant. «Ce rapport démontrera que j’ai fait les les frais de la guerre des services de renseignements suisses. Pour le reste, je réserve ma version des faits pour un livre qui sera publié après le rapport de la Délégation. Je ne suis pas un ange, je ne m’épargnerai pas. J’ai également été contacté par deux sociétés de production pour un documentaire, notamment par le

Valérie Duby