Rémunérations

20 février 2019 17:05; Act: 20.02.2019 19:10 Print

Les stagiaires de l'ONU veulent être payés

Une centaine de stagiaires de l'ONU ont à nouveau manifesté à Genève et dans plusieurs autres villes dans le monde pour réclamer un salaire.

Une faute?

Ils étaient une centaine à demander mercredi sur la Place des Nations de meilleures conditions de rémunérations.

«Pas payé, injuste», relevait notamment une banderole lors de ce troisième rassemblement des stagiaires de l'ONU dans le monde. Au total, près de 80% d'entre eux ne sont pas payés.

Les stagiaires ou jeunes travailleurs ont déploré le fait que certains ne peuvent accepter de collaborer avec l'ONU parce qu'ils ne sont pas rémunérés. Le rassemblement de mercredi était soutenu par plusieurs partis comme les Verts genevois, le Parti socialiste genevois (PSGE), solidaritéS mais aussi le Syndicat Interprofessionnel des travailleuses et travailleurs (SIT) ou la faîtière internationale des services publics (PSI).

Améliorer la situation

Les manifestants demandaient un accès équitable aux stages à l'ONU ou encore des droits. Ils souhaitent que les inégalités soient diminuées. Un rapport interne de l'ONU demandait en 2018 que la situation change et sera discuté dans quelques mois par l'Assemblée générale.

Depuis deux ans, deux institutions onusiennes ont revu leur dispositif et les Etats membres de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) ont demandé à celle-ci d'améliorer la situation. Les manifestants appellent les pays et l'ONU à appliquer les recommandations du rapport.

(nxp/ats)