Genève

13 avril 2019 11:55; Act: 13.04.2019 11:56 Print

Libéré par erreur, le violeur est condamné 12 ans après

Un trentenaire a écopé d'une peine de 5 ans et demi de prison pour des faits survenus au printemps 2007. Il avait été remis en liberté à la suite d'un couac.

storybild

La justice a enfin jugé l'homme qui lui avait échappé pendant dix ans. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Un verdict a finalement été rendu, près de douze ans après l'agression d'une jeune fille de 17 ans, dans le quartier de Plainpalais (GE). Un homme de 32 ans a été reconnu coupable de viol en bande avec cruauté vendredi, rapporte la «Tribune de Genève». Le Tribunal correctionnel a jugé qu'au moins deux hommes ont abusé de la victime, l'ont frappée, puis menacée avec un couteau dans une ruelle, un soir de mai 2007. Le condamné avait été interpellé un mois après pour vol et confondu par son ADN pour le viol. Mais la justice avait par la suite validé sa libération conditionnelle, à la suite d'une méprise.

L'homme avait ensuite disparu dans la nature, n'étant retrouvé que dix ans plus tard à l'occasion d'une arrestation en Autriche. Au bout du lac, il a écopé d'une peine de cinq ans et demi. Sa défense, qui avait plaidé une relation consentie et l'acquittement au motif du doute, fera probablement appel, indique-t-elle. La partie plaignante veut aussi faire de même, puisqu'elle n'a pu obtenir les 40'000 francs réclamés à l'Etat pour tort moral en raison de la longue attente subie par la victime. Le tribunal a considéré que celle-ci avait été équitablement dédommagée avec les 20'000 francs octroyés par l''aide aux victimes.

(leo)