Genève

11 avril 2019 20:46; Act: 12.04.2019 01:18 Print

Meurtre à Onex: le condamné fait appel

par Léonard Boissonnas - L'homme, reconnu coupable la semaine passée de l'assassinat de sa voisine en 2015, conteste sa peine.

storybild

La femme de 73 ans avait été tuée le 5 février 2015. (Photo: Keystone/DR)

Sur ce sujet
Une faute?

Condamné à 20 ans de prison, le Portugais de 53 ans, qui avait tué une septuagénaire en février 2015 puis brûlé son corps, a fait appel jeudi, indique son avocat Me Eric Beaumont. Celui-ci estime que la peine infligée par le Tribunal criminel de Genève est trop lourde. Il veut aussi contester la mesure d'internement à laquelle est astreint son client. Enfin, il juge que les informations fournies par un agent infiltré en prison (ndlr: qui avait pour mission de faire avouer à l'accusé la localisation des restes de la malheureuse) figurant dans l'acte d'accusation ont été soutirées et posent problème au niveau juridique.

Pour rappel, le quinquagénaire a notamment été reconnu coupable d'assassinat, séquestration et enlèvement, vol et atteinte à la paix des morts. Le Ministère public avait requis la perpétuité et l'internement. Selon la version retenue par le tribunal, le coupable avait attiré puis étranglé sa voisine dans son appartement d'Onex pour s'accaparer une somme de 40'000 euros. Il s'était ensuite débarrassé du corps dans une zone escarpée et boisée de l'Ain (F). Une semaine après, il était revenu sur place pour mettre le feu au cadavre. Celui-ci n'avait pu être retrouvé qu'en mars 2017, après plus de deux ans de recherches vaines. Devant ses juges, l'accusé avait évoqué une mort accidentelle lors d'une dispute, causée par une chute sur un montant de lit. Une thèse qui n'avait pas convaincu le tribunal. Le procès en appel pourrait se tenir d'ici la fin de l'année, estime Me Eric Beaumont.