Genève

28 août 2013 06:59; Act: 28.08.2013 15:07 Print

Minou rescapé après avoir été traîné sur 5 km

Pompiers, TCS et vétérinaire ont bataillé durant 90 minutes pour sauver un chaton coincé sous une auto.

Une faute?

«La Belle Bleue» a vécu un véritable calvaire, lundi. Les membres postérieurs de cette petite chatte sauvage de trois mois et demi ont subi de graves abrasions en frottant sur le bitume pendant plusieurs kilomètres. Sa tête et ses pattes avant étaient restées bloquées entre le pot d’échappement et l’essieu arrière d’une voiture sous laquelle elle s’était abritée.

«C’est la première fois que je vois ça, c’était horrible, souffle Valérie Derivaz, présidente de SOS-Chats, qui a recueilli et baptisé la bête. Heureusement que des enfants ont entendu ses miaulements.»
Ce sont en effet de jeunes ados qui ont donné l’alerte, après avoir entendu les cris de désespoir du minou s’échapper du châssis de l’auto qui venait de se garer sur le parking de la cité universitaire, dans le quartier de Champel.

État de santé «rassurant»

Le conducteur, surpris par la présence de l’animal, a immédiatement contacté SOS-Chats. L’association a ensuite mobilisé un véritable commando. Le TCS est ainsi venu soulever le véhicule tandis que les pompiers étaient appelés en renfort. Tout ce petit monde a œuvré plus d’une heure et demi, en vain. Finalement, c’est un vétérinaire qui a eu l’idée d’enduire «La Belle Bleue» d’huile de moteur. Elle a ainsi pu être extraite sans mal et sous narcose, pour lui éviter des douleurs inutiles.

Les premiers soins lui ont été prodigués le soir même. La chatte – visiblement une pensionnaire de la zone industrielle des Acacias – souffre surtout de râpures et de déchirures, mais aucune fracture n’a été décelée. Mardi, son état de santé était «rassurant», selon Valérie Derivaz.

(tpi)