Genève

08 mars 2016 09:38; Act: 08.03.2016 09:52 Print

Moins de 1% des rues célèbrent des femmes

A l’occasion de la Journée internationale des femmes, une députée genevoise déplore que le beau sexe soit souvent ignoré quand il s’agit de baptiser une artère. Elle demande aux autorités de réagir.

storybild

Seules une trentaines de rues rendent hommage à des femmes. Ici, l'avenue De-Warens, dans le quartier de Saint-Jean, qui célèbre une maîtresse de Jean-Jacques Rousseau. (Photo: Google)

Une faute?

A Genève, 700 chemins ou boulevards portent le nom de grandes familles ou de personnalités locales. Mais seules une trentaine saluent une figure féminine. Ça fait «moins de 1% sur l’ensemble des 3263 rues du canton», s’insurge la députée verte Delphine Klopfenstein dans la «Tribune de Genève» de mardi, Journée internationale des femmes. Elle a déposé une motion au Grand Conseil pour faire réagir les autorités.

Elle regrette le caractère restrictif du règlement actuel, daté de 2012. Il stipule que «les dénominations courtes se référant à la toponymie locale sont privilégiées». Pour baptiser une rue avec la patronyme d’une personnalité, il faut obtenir une dérogation exceptionnelle. Delphine Klopfenstein demande un assouplissement de ce fonctionnement et de donner, à l’avenir, la priorité au beau sexe.

Contacté par le quotidien, le président du Conseil d’Etat, François Longchamp, précise la pratique en cours: «Nous favorisons désormais les noms de lieux-dits ou évocateurs des anciennes activités d’un site, témoignant de l’histoire genevoise».

(20 minutes)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Billy Dauphin le 08.03.2016 10:09 Report dénoncer ce commentaire

    Ridicule

    On ne va pas changer le nom des rues, qui ont une raison (intéressante ou pas) de s'appeler ainsi, juste pour satisfaire des féministes qui trouvent des problèmes où il y en a pas... si ?

  • Isabelle le 08.03.2016 10:01 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Les rues..

    On s'en fout du nom des rues non ? Il y a pas des truc plus importants genre les différences slariales?

  • bobby le 08.03.2016 10:00 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    1st world problems ....

    ....

Les derniers commentaires

  • maïké le 16.03.2016 00:35 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Qu'importe le nom, pourvu qu'on aie la sagesse

    Quand je pense que des femmes comme S. de Beauvoir et Simone Weil se sont battues pour que nous ayons des droits et que certaines jeunes, comme N.et tant d'autres chroniqueuses françaises, n'utilisent que le droit de montrer le neurone fatigué qu'elles ont. Cela me révolte et me désespère autant que les spécialistes du cadastre genevois, qui ont donné le nom de Michel Simon, grand artiste genevois, à une impasse près des contributions publique....quand on sait qu'il était parfois en délicatesse avec les impôts !!!

  • Leo Geneve le 11.03.2016 07:17 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Femmes

    La libération de la femme le fait quelle préfère travailler à l'extérieur c'est aussi un problème de société. Garderie devoirs surveilles.. Tout cela pour remplacer sa mission de mère!

  • Fred Pully le 10.03.2016 21:52 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Impasse

    On pourrait mettre des noms de femmes aux impasses!!!

  • Femme le 09.03.2016 12:20 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Journée des femmes

    Avant le nom des rues il y a bcp d'autre chose à améliorer à mon avis!!! Qu'il porte le nom d'une femme je sais pas ce que ça peut apporter franchement ! Faire bouger les choses ok mais regardez au tour de vous il y a encore des femmes qui se font taper, insulter, et tuer même en Suisse alors au lieu de vous inquiéter des noms des rues vous devriez aller passer une journée au sein des associations femme, violence conjugale etc vous allez voir que meme en Suisse il se passe des choses... Bonne fête à toute les femmes j'espère pouvoir vivre un jour avec les droits d'un homme !!!

  • Enilora le 08.03.2016 22:13 Report dénoncer ce commentaire

    Triste constatation

    non, c,est pas notre principal problème. Sauf quec'est la journée de la femme et qu'on en profite pour faire de la sensibilisation. La négation du rôle que jouent certaines femmes est la preuve que nous en sommes pas encore à l'égalité. Et puis cette journée, elle est pour toutes nos soeurs qui se font mutiler, violer, marier de force, vendre et acheter, interdire l'éducation, tuer sous les coups des hommes. Quand la violence de genre n'existera plus, il n'y aura plus de journée de la femme. Dans certains pays, c'est une journée importante et significative. Et ici y a du boulot question respect