04 juin 2007 17:32; Act: 04.06.2007 20:01 Print

Morte retrouvée dans un TGV à Genève: l'enquête piétine

L'enquête sur la jeune femme de 22 ans retrouvée morte jeudi dernier dans une rame de TGV stationnée à la gare de Cornavin piétine.

Une faute?

La justice genevoise n'est toujours pas parvenue à déterminer s'il s'agit d'un meurtre ou d'un suicide.

Le corps de la jeune femme présentait une blessure au couteau au niveau de la gorge, a déclaré lundi la juge d'instruction genevoise Alix Francotte Conus, chargée des investigations. La victime, de nationalité rwandaise, était étudiante à Lyon. Elle devait se rendre à Fribourg pour l'enterrement d'un proche.

Le fait que l'enquête se déroule dans deux pays ralentit quelque peu la procédure, a avoué Mme Francotte Conus. La jeune femme avait été découverte inanimée jeudi vers 5 h 15 du matin dans les toilettes d'un TGV stationné en gare de Cornavin par des nettoyeurs. Un couteau ensanglanté se trouvait près d'elle.

La police genevoise a lancé lundi un appel à témoins. Les personnes qui auraient aperçu la jeune femme en Suisse ou en France entre la fin de l'après-midi du 30 mai et durant la nuit du 30 au 31 mai, sont priées de prendre contact avec les inspecteurs chargés du dossier.

(ats)