Genève

04 février 2019 15:33; Act: 04.02.2019 17:13 Print

Mystérieux cambriolage à la Maison des associations

par David Ramseyer - Un local associatif a été dévalisé. Le butin? Des livres et des archives. Les victimes se perdent en conjectures sur la motivation des voleurs.

storybild

Le 22 janvier 2019, la police a constaté qu'un bureau occupé par plusieurs associations avait été cambriolé au 2e étage de la Maison des associations, au centre-ville. (Photo: dr)

Une faute?

«Je ne comprends pas ce cambriolage. C'est bizarre... Si j'étais un voleur classique, je me serais intéressé aux quelques objets de valeur qu'il y avait là, pas à des bouquins ou à des PV de séances.» Secrétaire général du Geneva Council for International Affairs and Development, Anouar Gharbi ne s'explique pas pourquoi le bureau qu'il loue avec deux autres groupements a été dévalisé, il y a deux semaine, au 2e étage de la Maison des Associations.

Les personnes qui sont entrées dans le local par effraction ont emporté une vingtaine de livres, dont la majorité traite des réfugiés palestiniens, explique Anouar Gharbi. Selon lui, les cambrioleurs ont aussi emmené trois cartons contenant les archives d'une association pro palestinienne, qui contenaient des PV de séances, des communiqués ou des courriers. A priori, rien de valeur, «alors que des objets tels qu'une tablette, un téléphone sans fil ou encore un four micro-ondes n'ont pas été dérobés».

Le directeur de la Maison des Associations ne comprend pas non plus ce que cherchaient les malfaiteurs. Pour Hervé Pichelin, «ils ont à l'évidence ciblé ce bureau-là, car il n'y a aucune trace d'effraction ailleurs dans nos locaux». L'homme à la tête de l'institution précise aussi que la porte d'entrée principale de la Maison des Associations n'a pas été forcée.

Une plainte devrait être prochainement déposée. La brigade des cambriolages est en charge de l'enquête.