Genève

05 novembre 2017 22:23; Act: 05.11.2017 22:23 Print

Offrir son temps en guise de loyer plaît aux étudiants

par Lucie Fehlbaum - Des étudiants payent leurs chambres en services rendus à leurs hôtes. La formule de l’Université rencontre un joli succès.

storybild

Laura aide son hôte à maîtriser l'informatique. (Photo: 1h par m2)

Sur ce sujet
Une faute?

«J’aimerais dire bravo à ce programme, ça n’était pas gagné», salue Hans. A 67 ans, ce veuf bénéficie d’un grand logement aux Grottes.

En voulant dépanner ceux qui n’ont pas cette chance, il s’est retrouvé membre du projet «1h par m2», en septembre 2016. Il échange ainsi, avec un étudiant, une chambre de 14 m2 contre 14 heures de travail domestique par mois.

La formule de l’Université de Genève (UNIGE) a su trouver son public. «Pas moins de 54 étudiants sont accueillis par des hôtes depuis la rentrée. C’est deux fois plus qu’en 2016. Les étudiants viennent d’Europe, de Chine, du Burkina-Fasso ou d’Amérique du Sud, et nos hôtes ont de 35 à 100 ans!», a révélé Anouk L’Hostis, coordinatrice du projet.

Cours particuliers

Les services demandés par les hôtes sont variés, mais les soins à la personne sont exclus. Pour Hans, il s’agit de cours de langue. «Je suis en forme, c’était difficile de trouver un truc à lui faire faire.

Comme il parle russe et espagnol, deux langues que je ne maîtrise pas très bien, il me fait la conversation. Et il me force à ranger, je suis bordélique. C’est bien de se frotter à des plus jeunes. Nous avons un joli échange, intellectuellement très dynamique.»

Pourtant, Hans n’était pas partisan des échanges intergénérationnels avant le programme. «Les habitudes changent en fonction des âges. C’est important qu’il y ait un encadrement, comme ici, pour établir un lien de confiance.»

Rester après les études

En effet, l’équipe d’«1h par m2» rencontre hôtes et étudiants pour créer des duos qui peuvent s’entendre. «L’essentiel pour nous réside dans la création d’une relation entre deux générations», a souligné Anouck L’Hostis.

Laura a 31 ans. Elle vit à Cartigny chez une dame de 87 ans. Originaire du Pérou, elle étudie à Genève pour un Master en traduction. Et donne 13h de son temps chaque mois pour le ménage et l’informatique. «Je suis très contente. On passe des moments ensemble tout en restant autonomes.»

«Je suis très contente»

Parfois, Laura et son hôte font des petites randonnées. «On sait qu’il y a cet écart d’âge, qu’on ne pense pas toujours la même chose. Mais on se dit toujours ce qu’on pense de manière polie et la cohabitation se passe très bien.»

Elle doit durer deux ans, moment où Laura ne sera plus étudiante. L’idée de rester, hors du programme, plaît plutôt à Laura: «je suis très à l’aise avec madame».

(lfe)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Claudia le 05.11.2017 22:56 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Topissime

    Enfin un peu de partage et dhumanité dans ce monde où tout est géré par le fric !! Bravo à ceux qui ont mis ce projet en place !! Quelle idée ingénieuse !! Et puis ça leur fait aussi de la compagnie à toutes ces personnes âgées qui souffrent souvent de solitude !! Grandiose

  • Greg le 05.11.2017 22:40 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Super idée

    Je trouve cette manière déchanger vraiment très bien. Chacun y trouve son compte, la personne âgée trouve de la compagnie et létudiant est logé à moindre frais. Cest vraiment super. Bonne idée, bravo !

  • Senketsu le 05.11.2017 22:48 Report dénoncer ce commentaire

    pas le choix

    À Genève, si on veut se loger, ce genre de programme est carrément la seule solution pour les étudiants.

Les derniers commentaires

  • Pablo escobar le 06.11.2017 15:40 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Je suis la cible numéro 1

    la mafia règne dans ce pays avec l argent et pot de vin

  • Mon Ami le 06.11.2017 10:31 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    qui a violé ou volé l' autre ?

    des procès de toutes sortes en vue , l'avocat se frotte déjà les mains.

    • lulu le 06.11.2017 14:08 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Mon Ami

      tu peux développer un peu

    • Mon Ami le 06.11.2017 15:33 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @lulu

      que penses tu du faux étudiants. ?

  • Chalouve le 06.11.2017 09:29 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    joli idée, mais on exploite le retraité

    l'idée est sympa mais 1h par mois par m2, c'est un peu de l'arnaque pour le logeur qui paie en plus de loyer l'électricité et le reste des charges. (femme de ménage à 25.-/h...). Une petite heure par jour serait tout à fait compatible avec la vie d'un étudiant (si celui-ci diminue ses sorties et ses heures de smartphones)

    • Vince le 06.11.2017 14:28 Report dénoncer ce commentaire

      Mouais...

      Je vois que t'as aucune idée de la vie (de la plupart) des étudiants mon ami...

  • JL66 le 06.11.2017 08:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Une belle mais tardive initiative

    Enfin une réponse à la crise du logement et au partage de services entre générations. Et il y a encore des idiots pour mettre des pouces en bas!!!

    • JD63 le 06.11.2017 12:23 Report dénoncer ce commentaire

      JL66

      ou en haut !!!!

  • Raba Joy le 06.11.2017 08:39 Report dénoncer ce commentaire

    Super !!!

    Super, cela crée des liens intergénérationnels qui tendent à se perdre et clouera peut-être le bec de ceux qui disent que les jeunes ont tous les défauts... Ma grand-mère a toujours eu des jeunes filles suisses-allemandes chez-elles qui venaient apprendre le Français et elle a gardé des liens avec elles jusqu'à sa mort.