Genève

02 octobre 2014 12:01; Act: 02.10.2014 12:10 Print

Pas de mémorial arménien près de l'ONU

Le gouvernement genevois ne veut pas d'un monument qui commémore le génocide arménien dans les environs des Nations Unies. Il souhaite préserver la neutralité des lieux

storybild

Le parc de l'Ariana et son musée jouxtent le Palais des Nations (Photo: dr)

Une faute?

«Sur le principe, nous sommes favorables à la construction d’un tel édifice. Notre souci concerne la localisation retenue». Le président du Conseil d'Etat François Longchamp s'est exprimé dans les colonnes du «Temps» de ce jeudi. Le quotidien s'est procuré un courrier que le canton a adressé à la Ville, cet été. La lettre indique que le parc de l'Ariana ne leur semble pas être le lieu importun pour y implanter un mémorial arménien, et prie la Ville de transmettre un autre projet d’implantation au Service des autorisations de construire.

La raison? Le gouvernement se déclare «soucieux de préserver la neutralité la plus absolue de la Genève internationale dans les abords immédiats du Palais des Nations et des diverses organisations internationales». Le Conseil d’Etat ne peut cependant contraindre la municipalité à choisir un autre emplacement. Or, toutes les possibilités ont été analysées, selon le maire Sami Kanaan: «Nous restons convaincus que le parc de l’Ariana reste le meilleur endroit. A moins que le Conseil d’Etat nous propose l’une de ses parcelles, nous n’avons pas d’alternative», a-indiqué le Socialiste au «Temps».

(mag)