Procès en Algérie

08 juin 2011 15:22; Act: 08.06.2011 16:41 Print

Payé pour poser des bombes en Suisse?

Un homme prétend avoir été mandaté par Hannibal Kadhafi pour commettre des actes terroristes en Suisse. Son procès se tiendra à Alger le 13 juin prochain.

storybild

Hannibal Kadhafi aurait notamment demandé qu'un attentat soit commis à l'aéroport de Genève. Le crime aurait ensuite été attribué à Al-Quaida. (Photo: Keystone)

Une faute?

Faire sauter l'aéroport de Genève ou prendre pour cible «de grandes infrastructures économiques» en Suisse. Voilà les missions qu'aurait reçues un Algérien de la part de Hannibal Kadhafi, selon la «Tribune de Genève». Rendu fou de rage par son arrestation le 15 juillet 2008 pour des violences commises contre ses employés dans un hôtel genevois, le fils du leader libyen aurait notamment planifié des représailles contre la Confédération helvétique par pur esprit de vengeance.

Le 13 juin prochain, la justice algérienne jugera cet homme. Arrêté en mars 2010, le dénommé Skander, d’origine algérienne, aurait été retrouvé en possession d’un passeport libyen au nom de Mourad Senane, d’une carte militaire et d’une arme.

Avant d’être arrêté, Skander se serait rendu au consulat de France d’Annaba, en Algérie, pour informer les autorités françaises et suisses de la mission qui lui avait été confiée. Pour l’instant, personne du côté des autorités helvétiques n’a pu confirmer ou démentir le récit de l’homme.

(20 minutes)