Genève

09 juin 2015 12:41; Act: 09.06.2015 17:13 Print

Payer son parking au prix juste avec un smartphone

Les automobilistes pourront régler leur place de parc via une application gratuite ou leur carte bancaire. L'installation de nouveaux horodateurs sera progressive.

storybild

Le ministre genevois des transports Luc Barthassat a fait une démonstration de ses horodateurs intelligents. (Photo: jcu)

Une faute?

Deux classiques dans la catégorie des petits trucs qui pourrissent parfois la vie quotidienne devraient disparaître à Genève. D'abord, la recherche ô combien énervante de monnaie pour payer sa place de parc. Ensuite - parce qu'évidemment, on n'a pas trouvé la dite monnaie - le paiement au prix fort lorsque faute de mieux, on se résout à mettre une pièce de 2 fr. dans l'horodateur alors que le prix affiché était de 1.30 fr. par exemple.

Régler son temps de stationnement via son smartphone est disponibles dès ce mardi dans les parkings extérieurs de la ville de Genève, ont précisé en matinée Canton et Fondation des parking. Cela implique de télécharger l'application gratuite PayByPhone. L'argent sera ensuite débité de votre carte de crédit. Le Département des transports souligne que «si l'on récupère son véhicule avant que la totalité du temps ne soit écoulée, on peut interrompre le paiement et ne s'acquitter de la taxe que pour le temps effectivement passé». Le conducteur peut, s'il le désire, recevoir une alerte sur son téléphone pour lui indiquer que le temps de stationnement va bientôt se terminer.

Des horodateurs de dernière génération seront installés progressivement dès le 22 juin prochain en ville. Ils accepteront monnaie et cartes bancaires. Si vous avez mis trop d'argent, le solde sera gardé en mémoire dans l'appareil. Ce montant sera utilisable plus tard avec la même voiture, dans la même zone. L'identification du véhicule, comme pour le paiement par smartphone, se fera grâce au numéro de plaque d’immatriculation.

Chaque appareil coûte 9300 fr. Au total, environ 5 millions de fr. seront investis dans les horodateurs.

(dra)