Genève

26 juillet 2014 16:45; Act: 26.07.2014 17:30 Print

Physionomiste, il croise son voleur 4 mois après

«Jamais aussi bien servi que par soi-même», c'est ce qu'a dû se dire la victime du vol de son porte-monnaie, contenant 2000 francs, vendredi en fin d'après-midi dans un café à Genève.

Une faute?

Avec un peu de chance, un individu a presque tout fait lui-même pour mettre son agresseur sous les verrous. Très physionomiste, l'homme a formellement reconnu le voleur de son porte-monnaie qui a sévi quatre mois plus tôt dans un bar de Vernier (GE). Ce dernier a tenté de prendre la fuite au moment où sa victime a téléphoné à la police. Le plaignant l'a alors poursuivi et interpellé en attendant l'arrivée de la police, a indiqué celle-ci samedi dans un communiqué.

Le délinquant, identifié grâce à l'informatique, est un ressortissant algérien de 40 ans en situation illégale en Suisse depuis 11 ans, précise la police cantonale. Dans son communiqué, elle ajoute que la caméra de surveillance du bar de Vernier montre que le 25 mars, le malfrat a subtilisé le porte-monnaie posé sur le bar, l'a mis entre ses jambes et a saisi l'argent qui s'y trouvait.

La victime a retrouvé son porte-monnaie au sol, allégé de 2000 francs. Elle a déposé plainte le lendemain. Désormais le voleur est à disposition du Ministère public.

(ats)