Genève

29 octobre 2019 06:09; Act: 29.10.2019 06:15 Print

Piéger le carbone dans les sols pour réguler le climat

par Jérôme Faas - Des agriculteurs renoncent au labour pour revivifier les terres mais aussi y stocker le carbone et compenser les émissions des énergies fossiles.

storybild

Nicolas Courtois, ingénieur à AgriVulg, montre la terre dun champ de blé en devenir alimenté par un couvert végétal multi-espèces. (Photo: 20 Minutes / jef)

Une faute?

Cesser de labourer les sols pour lutter contre le réchauffement climatique: AgriGenève, la faîtière des agriculteurs du bout du lac, promeut cette solution. Elle pratique depuis dix ans «l’agriculture de conservation» qui non seulement rend sa fertilité à la terre, mais y séquestre le carbone, expose-t-elle. Hier, elle présentait cette méthode qui séduit de plus en plus de cultivateurs de céréales.

L’idée consiste à ne plus retourner la terre (action qui permet au carbone, ainsi oxygéné, de s’en échapper) et de la couvrir, entre deux cultures, de diverses plantes vertes. Puis, écrasées, elles pénètrent le sol et le gorgent de matière organique, donc de carbone. Avantage: la vie animale (vers, etc.) revient, l’agriculteur n’a plus besoin de fertilisant et il économise en gasoil, vu qu’il ne laboure plus. Inconvénient: le rendement est plus faible et la technique complète n’est pas bio: elle nécessite l’usage d’herbicides.

Vu la crise climatique, Pascal Boivin, professeur à l’HEPIA, interroge: «Peut-on se permettre de ne pas essayer?» Car, livre-t-il, 9 gigatonnes de CO2 par an filent dans l’atmosphère, «un quatre millième (0,025%) de ce qui est stocké dans les sols.» Conclusion: si, chaque année, la capacité de captation des terres croît de ce fameux 0,025%, «on absorbe le carbone émis par la combustion des énergies fossiles», résume Marc Favre, président d’AgriGenève. Genève y parvient depuis 2013. Le hic, c’est que l’effort doit se faire au niveau mondial.

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Albert Le vert, Yverdon. le 29.10.2019 06:29 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Toutes les mesures sont bonnes à prendre.

    Pourquoi ne pas se lancer dans cette alternative, c'est un moyen en plus pour "décarbonner" notre atmosphère. Certes il ne faut pas que ceci. Mais le placer en plus d'autres mesures... Tout ce qui est pris est pris, on ne peut plus se permettre de négligences.

  • Anna le 29.10.2019 06:32 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Mme

    Je suis ravie et fière de nos agriculteurs genevois ! Bravo !!

  • Victor Soulak le 29.10.2019 06:34 Report dénoncer ce commentaire

    Des ptits trous, des ptits trous tjrs des petits t

    Ben franchement, pourquoi pas ? Si ça peut-être une solution à court-moyen terme. Le temps que l'on arrive à réguler nos émissions de CO2. Car il est là, le vrai problème... Nous sommes trop gourmands. Mais on y arrivera, ce n'est qu'une question de temps, d'effort et d'argent. Si Genève est un canton précurseur et peut en inciter d'autres... Pour une fois, nos genevoiseries serviraient à qqch...

Les derniers commentaires

  • Marre le 29.10.2019 19:08 Report dénoncer ce commentaire

    Pas de frontières pour la pollution.

    Mondialement pas que la petite Genève qui captent déja ses émissions.La petite Genève ne sauvera rien.

  • Peter Heidi le 29.10.2019 15:42 Report dénoncer ce commentaire

    Consseil de lecture

    L'article de wikipedia sur le GIEC démonte d'une façon très limpide les ramassis de mensonges de la secte climatosceptique. À lire absolument!

    • Olivia le 29.10.2019 23:00 Report dénoncer ce commentaire

      @ Peter Heidi

      faut arrêter les champis !!! Pas bon pour le cerveau ! Surtout pour la paranoïa...

  • Eric le 29.10.2019 14:52 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    M.

    Pour utiliser de l herbicides... Procédé " écolo" !? Ça ressemble plus à un article de propagande pour les produits phytosanitaires. Non !?

  • Arnaud le 29.10.2019 13:33 Report dénoncer ce commentaire

    Toujours compliquer ce qui est simple...

    Et "pieger le carbonne dans les arbres", ça ne parle a personne? Ah ben non, on crame les forets en amérique du sud et en afrique ....

  • Géant Vert le 29.10.2019 13:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Du bon sens!

    La captation de CO2 par les plantes vertes, ça s'appelle la photosynthèse et ça existe depuis que les plantes existent. Alors préservez les arbres existants et plantez-en de nouveaux au lieu de détruire la forêt amazonienne.