Genève

26 septembre 2018 12:25; Act: 26.09.2018 12:34 Print

Pléthore d'appartements à plus de 3 millions

Si le secteur du logement est tendu à Genève, les appartements de luxe échappent à la règle.

storybild

Les 4 pièces trouvent preneur en à peine 16 jours en moyenne. (Photo d'illustration) (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

La ville de Genève se distingue par la part très élevée du segment luxe (40%) sur l'ensemble des appartements en propriété par étage (PPE) proposés, relève l'étude de homegate.ch parue mercredi. L'offre pour les objets proposés à plus de 3 millions de francs y est excédentaire, alors que les intéressés ont beaucoup de peine à trouver des appartements de 3 ou 4 pièces.

Globalement, la demande dépasse l'offre en ville de Genève pour tous les segments de prix, hormis la catégorie au-dessus de 3 millions de francs.

Durée de parution en baisse

D'une façon générale, sur un an, la durée de parution d'une annonce a diminué de 75 à 55 jours en moyenne en ville, ce qui indique une hausse de la demande. Les 4 pièces trouvent preneur en à peine 16 jours en moyenne.

A l'échelle de la région genevoise, la durée de parution a également nettement baissé (de 86 à 69 jours). Cette évolution s'est accompagnée d'un recul de 11% du nombre d'objets parus sur internet, à 4711. L'offre s'est raréfiée partout, à l'exception des communes périurbaines.

Hausse de la demande

La région Vaud/Valais se distingue par une nette augmentation de la demande. Cela s'est accompagnée d'une baisse de 3% de l'offre, si bien que la durée moyenne de parution des annonces s'est raccourcie à 65 jours, contre 93 douze mois plus tôt. Ce chiffre se situe dans la moyenne suisse.

Avec un total de 10'098 appartements en PPE proposés, la région Vaud/Valais représente le plus grand marché de Suisse.

Du point de vue des personnes en recherche de propriété, la situation apparaît délicate en ville de Lausanne, où l'offre d'appartements en PPE a diminué de 8% à 622 objets. Une pénurie de l'offre se fait particulièrement sentir pour les appartements de 3 à 5 pièces. Le prix moyen du mètre carré s'y élève à 9900 francs, ce qui place Lausanne en 3e position au plan suisse, derrière Genève (12'900) et Zurich (12'500).

(nxp/ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Patakem le 26.09.2018 12:47 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pourquoi toujours plus de pendulaires!

    Et après on sétonne que les gens aient sinstaller en France et que le nombre de frontaliers augmente !!! Avant de toujours casser du sucre sur les pendulaires il faut commencer par offrir des logements à prix abordable! Quel salaire faut-il pour soffrir un logement à 3 millions ? En tout cas pas celui de 90% de la population...

  • jess le 26.09.2018 12:47 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ouais

    Et le copinage pour avoir un appartement on en parle?

  • 100 l'sou le 26.09.2018 13:08 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Confirmé

    Typique de notre pays. Il n'y en a que pour les rupins.

Les derniers commentaires

  • Marco le 27.09.2018 21:16 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bancs

    Genève est la ville d'Europe avec le moins de próprios et la Suisse le pays, genre 40%, dans certains pays du sud c'est presque du 90%. Cela dit un appart a Genève c'est 800000CHF minimum, de plus les bancs font des calculs à 5% de taux d'intérêt quand il est bien plus bas... En France les appartements sont nettement moins chers et surtout les bancs font des calculs avec des taux du jour... Bref personne ne irait habiter en France si c'était possible d'être proprio a Genève.

  • Melmoy le 27.09.2018 11:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    La question, sont-ils occupés?

    Ces logements sont-ils tous occupés ? Des couples avec enfants sont-ils installés dans ces 4 pièces ... où cela sert-il juste à des riches de ce monde à investir leur argent?

  • Jacko le 27.09.2018 00:39 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Frontaliers

    ...Vu qu'on refuse de construire à GE on finit par aller se loger en France par la force des choses, et donc devenir frontaliers. La France c'est juste la grande banlieue de GE en fait.

  • pfffff le 26.09.2018 23:16 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    bourreaux et encore des bureaux!

    Constructions partout... On ce dit cool des nouveaux logement.. Ehh bah non en fait ce sont encore et encore des locaux qui resteront vides... En face de chez moi ça fait 8ans que tout l'immeuble est vide mais une belle pancarte" bureaux à louer" y est affiché et entretenue!

    • Gedeon Teusmany le 27.09.2018 10:23 Report dénoncer ce commentaire

      Idée

      Il y aurait une solution pour occuper tous ces bureaux vides, placer tous les services de l'Etat et de la Ville dans ces immeubles et libérer les appartements transformés en bureaux dans la vieille ville ! Cela permettrais de créer des logements et rendre vie dans notre centre-ville.

  • kolerick le 26.09.2018 23:04 Report dénoncer ce commentaire

    la seule vrai comparaison possible...

    serait avec Bâle qui est aussi un canton-ville... avec la loi obligeant à conserver une certain %age de terres cultivables par canton, ceux de petite taille avec une grande ville sont bien ennuyés... c'est l'un des aspect qu'une fusion Genève-Vaud aurait atténué puisque ce fameux %age aurait été valable pour le nouvel ensemble et donc aurait libéré des possibilités de construire à Genève