Genève

15 juillet 2018 12:00; Act: 16.07.2018 15:45 Print

Poissons et basilic en colocation aux Grottes

par Maria Pineiro - L'association Exodes urbains a ressuscité sa microferme en aquaponie dans un conteneur coiffé d'une serre.

Sur ce sujet
Une faute?

Vendredi soir, à l'heure de l'apéro, à quelques encablures de la gare Cornavin, des dizaines de personnes se pressent autour d'une installation pour le moins inhabituelle. D'un conteneur coiffé d'une petite serre s'échappe une forte odeur de basilic et un bruit d'eau courante. Sur la façade de l'installation, on peut lire «Exodes urbains». L'association fête la remise en fonction de sa microferme aquaponique.

L'installation avait été inaugurée en 2016. Elle vise à produire des légumes en ville selon un système de circulation en circuit fermé. En bas, deux cuves abritent quelques dizaines de tilapias, des poissons africains. L'eau, souillée par leurs déjections, riches en ammoniaque, est pompée pour arroser et nourrir les plantations installées au premier étage sur des billes d'argile. Les plantes filtrent les impuretés, puis l'eau retourne aux poissons et ainsi de suite. A l'heure actuelle, elle renferme essentiellement du basilic et des côtes de bettes. «Pour débuter, c'était plus facile», précise Kenzo, membre d'Exodes urbains.

Solution d'avenir

«L'aquaponie permet de cultiver en milieu urbain avec des rendements importants sur de toutes petites surfaces», s'enthousiasme Kenzo. Pour lui, la microferme permet de tracer des solutions pour l'avenir, de résoudre des problèmes liés à la production et au transport de nourriture dans des lieux densément peuplés comme les villes. «Cela permet aussi de réfléchir de manière plus globale aux questions de développement durable», ajoute le jeune homme.

L'association Exodes urbains a repris le conteneur, laissé un peu à l'abandon durant l'année 2017. «C'est l'objet-phare du groupement, explique Darius. Nous voulions pouvoir rassembler autour de lui afin de faire connaître nos activités et redynamiser l'association.»

Kit d'aquaponie domestique

Et les idées foisonnent. Mettre en place une permanence les jeudis après-midi, par exemple. Des contacts avec les écoles ont déjà été pris afin d'organiser des visites pédagogiques ou encore travailler avec l'épicerie Le Nid pour écouler les produits de la ferme. Parmi toutes ces idées, Exodes urbains veut construire un kit domestique d'aquaponie, à utiliser à la maison avec un simple aquarium.

En attendant, leur soirée de présentation a attiré loin à la ronde. Ainsi d'Agnès, férue de jardinage, et qui est venue analyser le système. «Je les ai découverts sur les réseaux sociaux. C'est très intéressant.» Regina et Daniel, venus en voisins, s'enthousiasment aussi de cette «porte ouverte sur l'avenir».

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Avenir le 15.07.2018 14:35 Report dénoncer ce commentaire

    Belle reconversion

    L'avenir! Un bio système en harmonie. Que l'on peu contrôlé sans dommages pour la nature. certaines tribus utilisent ce système, d'autres avec des poules, porcs, etc... chacun utile à l'autre.

  • Paul & Mick le 15.07.2018 13:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Excellent !

    Excellent ! Ce genre dinitiative redonne du sens à notre vie sur cette planète !

  • Kalvin le 15.07.2018 13:36 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Déjà fait à la maison

    mais le mélange entre poisson et légumes et herbes est très difficile à maintenir... mais je pense que je dois approfondir tout ça... je suis actuellement au système normal terre avec arrosage automatisé et lumières Ikea (les pucerons et autres insectes m ont tout tué car je ne veux que du bio, mais je persévère !... ça donne pas mal du tout !

Les derniers commentaires

  • Jonas Muller le 26.07.2018 11:26 Report dénoncer ce commentaire

    Maltraitance de poissons

    Leur projet est boiteux et monstrueux. Les Tilapias ont besoin de lumière et d'une eau propre. C'est monstrueux de les faire vivre dans l'obscurité et leurs déjections, dans un espace restreint. C'est de la maltraitance.

  • Raoul le 16.07.2018 09:20 Report dénoncer ce commentaire

    Economie d'énergie...

    Association crée en 2016, mais abandonnée en 2017, les gars il va falloir bosser un peu plus si vous voulez sauver la planète.

  • Avenir le 15.07.2018 14:35 Report dénoncer ce commentaire

    Belle reconversion

    L'avenir! Un bio système en harmonie. Que l'on peu contrôlé sans dommages pour la nature. certaines tribus utilisent ce système, d'autres avec des poules, porcs, etc... chacun utile à l'autre.

  • Kalvin le 15.07.2018 13:36 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Déjà fait à la maison

    mais le mélange entre poisson et légumes et herbes est très difficile à maintenir... mais je pense que je dois approfondir tout ça... je suis actuellement au système normal terre avec arrosage automatisé et lumières Ikea (les pucerons et autres insectes m ont tout tué car je ne veux que du bio, mais je persévère !... ça donne pas mal du tout !

    • Adri le 15.07.2018 19:06 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Kalvin

      Tu peux acheter des coccinelles contre les pucerons, c'est complètement bio et efficace !

    • Al Laclairefontaine le 15.07.2018 20:57 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Kalvin

      Continue tu es un vrai bobo ! Lumière Ikea hahahahaha , trucs de bobos ça

    • Hum le 16.07.2018 01:16 Report dénoncer ce commentaire

      Humeur décalé

      Combien de grammes par plante?

  • Paul & Mick le 15.07.2018 13:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Excellent !

    Excellent ! Ce genre dinitiative redonne du sens à notre vie sur cette planète !