Circulation à Genève

01 février 2011 18:11; Act: 01.02.2011 18:36 Print

Police à l’assaut des mauvaises habitudes

par Irène Languin - L’interdiction de circuler dans la rue du Rhône date d’il y a 15 ans, mais n’a jamais été vraiment observée. Les autorités serrent la vis.

storybild

Seuls les véhicules TPG, les taxis et les limousines affectées au transport professionnel de personnes sont autorisées à circuler sur le tronçon. (Photo: Keystone)

Une faute?

L’automobiliste genevois doit avoir la vue sélective. Depuis 1993, des panneaux signalent l’interdiction de circuler entre les places du Rhône et Bel-Air pour les voitures, scooters et motocycles.

Or chaque jour aux heures de pointes, on compte plusieurs centaines de véhicules privés qui transitent par ce tronçon! «A certaines époques, on a recensé jusqu’à 5000 infractions par jour», relève Michèle Künzler, Conseillère d’Etat chargée de la mobilité.

Avec l’arrivée du tram Cornavin-Onex-Bernex (TCOB) en décembre 2011 sur le segment, Canton et Ville ont décidé de régulariser le trafic. Depuis lundi, des hôtesses et des policiers dévient les conducteurs distraits sur la place de Longemalle et le quai du Général-Guisan et les informent à l’aide de flyers.

Après quelques jours de sensibilisation, les verbalisations débuteront. Les contrevenants risquent une contravention de 100 francs.