Genève

29 août 2018 16:58; Act: 29.08.2018 19:04 Print

Policier dans le coma: le prévenu plaide la méprise

par Jérôme Faas - L'homme qui a frappé un inspecteur de police durant la nuit du grand feu d'artifice est sorti de prison.

storybild

La bagarre initiale s'est déroulée à l'angle des rues de Montchoisy et du 31-Décembre, devant le pub Crossroads.

Sur ce sujet
Une faute?

L’homme qui a frappé un inspecteur de la police judiciaire le 12 août au petit matin aux Eaux-Vives, entraînant un bref coma, est libre. Ce jeune Suisse né en 1995, jardinier sans emploi, a été relâché mardi après quinze jours de détention provisoire, dans l’attente d’un éventuel procès. Il est prévenu, notamment, de tentative de lésions corporelles graves, violence à l’encontre d’un fonctionnaire et empêchement d’accomplir un acte officiel. Sa ligne de défense est désormais connue. Entendu mardi par le Ministère public, il a expliqué n’avoir pas compris que l’homme qu’il a frappé au visage, causant sa chute et le choc de sa tête contre le trottoir, était un policier. Se croyant agressé par un quidam, apeuré, il se serait défendu, sans bien sûr désirer les graves conséquences de son geste.

Une bagarre impliquant une grosse dizaine d’individus se déroulant devant le pub Crossroads, à l’angle des rues Montchoisy et du 31-Décembre, constitue le point de départ de cette affaire. Le prévenu affirme qu’il buvait alors un verre et n’avait pas pris part à la rixe. L’instruction devra éclaircir ce point. Deux agents en uniforme sont alors arrivés sur place, en même temps que deux collègues de la police judiciaire, en civil et sans brassard.

Parole contre parole

Le prévenu dit avoir vu un homme s’approcher de lui. Il le décrit comme très agressif. Il aurait pensé qu’il s’agissait d’un belligérant, furieux d’avoir été dénoncé. En réalité, c’était un inspecteur. Ce dernier l’aurait agrippé. Le jeune homme, effrayé, dit avoir reculé, perdu l’équilibre, et mis dans la foulée une droite au visage de son assaillant, causant son KO. Il se serait ensuite précipité vers les gendarmes en annonçant s’être fait attaquer.

Le prévenu assure que l’inspecteur, qui ne portait aucun signe distinctif, ne s’est pas légitimé. Les amis du jeune homme confirment sa version. Un collègue du policier, au contraire, affirme que légitimation il y a bien eu.

«Mon client a vu la mort de près»

La victime est en arrêt de travail au moins jusqu’à la fin du mois de septembre. Selon son avocat, Me Romain Jordan, il n’a aucun souvenir des faits et souffre encore de pertes d’équilibre et de trous de mémoire. Il peine parfois à trouver ses mots et est partiellement sourd d’une oreille. «Mon client a vu la mort de près. Sans le hasard ayant voulu que l’un des policiers sur place soit un ancien ambulancier, il aurait pu décéder sur place. Le travail de policier est difficile et la transgression majeure que représente son agression lâche et violente doit être soulignée. Il faut leur dire notre reconnaissance et admiration.»

Légitime défense

Me Dimitri Tzortzis, qui défend le prévenu, souligne que son client «n’a jamais imaginé un seul instant qu’il s’agissait d’un inspecteur de police en civil. Les circonstances lui ont fait croire qu’il se trouvait en état de légitime défense, étant précisé que dès l’instant où il a su qu’il s’agissait d’un inspecteur, il s’est tout de suite inquiété de son état de santé, en faisant part de ses regrets.»

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Claude52 le 29.08.2018 17:56 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Sans

    Et s'il ne s'était pas agit d'un policier cela serait-il moins grave?Quelle drôle ligne de défense!

  • Vinz LSt le 29.08.2018 17:55 Report dénoncer ce commentaire

    en plus...

    En plus, il s'inquiète et est désolé parce qu'il a frappé un policier. Mais si c'était quelqu'un d'autre, il s'en foutrait. si je comprends bien l'article?! >( STOP!

  • Paul Icier le 29.08.2018 17:41 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    A d' autres....

    En fait, ce chômeur affirme que le fait de s'en prendre à un simple citoyen est infiniment moins grave... Qu'il a eu peur, qu'il s'est simplement défendu... " Je suis une victime avant tout ". Quant aux témoignages de ses " copains "... Il en est de même avec une certaine populace de Suisse qui affirme que les policiers sont coupables de délits de faciès.

Les derniers commentaires

  • Tex le 30.08.2018 13:58 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    En taule!!!

    Mais oui mais oui! Et le pire cest que la justice va lui donner raison....

  • Loco/ES le 30.08.2018 13:35 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Sanction exemplaire

    Que de belles paroles à l'égard de notre Police. Les gens ne respectent plus l'uniforme et ou agent en civil. Brassard ou pas ça ne mérite pas cette violence. Le procureur demande l'exemplarité des agents/es qu'il condamne cet personne et sanctionne son acte. Merci à ces hommes et femmes qui veillent sur notre ville et bon rétablissement à l'agent de la PJ.

  • lolo le 30.08.2018 13:30 Report dénoncer ce commentaire

    ?!

    Un policiet quoi ^^

  • Dow le 30.08.2018 11:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ahah

    Nos policiers bien payés sont faits en sucre. Ils sont en arrêt au moins 20% de lannée.

    • Tag le 30.08.2018 18:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Dow

      Oui bien sûr! Plus de 180 policiers blessés en service sur une année!!! Et John Rambo si jamais la police recrute...

    • luisa le 30.08.2018 21:04 Report dénoncer ce commentaire

      oui oui bien sûr

      la police a le taux d'absentéisme le plus bas de l'Etat. Mais vous avez l'air très au courant. En fait, vous lancez des infos au hasard, guidé par votre haine des policiers.

    • Mendrisiotto le 31.08.2018 07:41 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Dow

      Fais leur boulot, tu vas vite être dégoûté,Un jour ou l autre, tu vas certainement en avoir besoin , tu ne seras plus du même avis.

    • Steph le 06.09.2018 23:06 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Tag

      Ce sont les risques du métier, au prix qu'on les paye ils devraient au moins apprendre à s'identifier et encaisser quelques coups ça fait partie de leur job, sinon, changez de métier et arrêtez de vous plaindre. Un ouvrier de chantier risque bien plus tous les jours, doit se salir les mains pour gagner même pas la moitié!

  • ficus le 30.08.2018 11:00 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    justice de bisounours

    Déjà dehors. ..... ?? n'importe quoi. ..