Genève

05 octobre 2015 10:56; Act: 05.10.2015 12:06 Print

Privée de dons, l'Usine s'est mise en grève

Une manifestation s'est déroulée vendredi soir devant l'espace de culture alternatif genevois. Ce dernier indique ne pas avoir reçu les dons de la Loterie Romande.

storybild

L'Usine pourrait mener d'autres actions de protestations. (Photo: mag)

Sur ce sujet
Une faute?

L'Usine a fait grève vendredi soir. Les événements programmés ont été annulés et un mouvement de protestation s'est déroulé devant le bâtiment, sur la place des Volontaires. Le lieu de culture autogéré dit n'avoir pas reçu les dons de la Loterie Romande. Sa buvette n'a pas non plus reçu d'autorisation. Les protestataires dénoncent un «chantage» exercé par Pierre Maudet, conseiller d'Etat chargé de la Sécurité et de l'Economie.

Le contentieux entre le lieu culturel et le magistrat remonte déjà à plusieurs mois. Le Département de l'économie avait menacé l'Usine de fermeture administrative si elle ne déposait pas une autorisation d'exploiter pour chacune de ses salles. Le collectif gérant le lieu s'y refuse, revendiquant son unité et sa gestion sans hiérarchie. Un accord avait toutefois été trouvé en avril.

«La manifestation sauvage sera sanctionnée comme n’importe quelle autre action non autorisée, assure Pierre Maudet dans la «Tribune de Genève». Pour le reste, l’Usine n’est pas au-dessus des lois, y compris et surtout quand on prétend à être subventionné, et ce, même si on a pris la mauvaise habitude, depuis des décennies, de mépriser l’autorité.» D'après le quotidien genevois, de nouvelles actions devraient avoir lieu prochainement.

(jcu)