Genève

07 novembre 2019 14:13; Act: 07.11.2019 15:18 Print

Les mesures d'aide aux chômeurs seniors balayées

Tout les partis représentés au Grand Conseil, à l'exception du MCG, ont refusé un projet de loi visant à aider les demandeurs d'emploi seniors.

storybild

Le conseiller d'Etat MCG Mauro Poggia essuie un revers. (Photo: Keystone/Salvatore di Nolfi)

Sur ce sujet
Une faute?

A Genève, des mesures d'aide pour les demandeurs d'emploi de plus de 50 ans proposées par le Conseil d'Etat ont été balayées par le Grand Conseil. Un projet de rente-pont passe ainsi à la trappe, mais un autre plus ambitieux défendu par la gauche et les syndicats reviendra devant le parlement.

Le projet de loi déposé par l'exécutif a été refusé jeudi par 72 voix contre 18. Seul le MCG a soutenu le dispositif. Agacé, le conseiller d'Etat Mauro Poggia, qui avait initié ces mesures pour les chômeurs seniors, a fustigé une certaine «hypocrisie politique qui mène à l'inertie au détriment des chômeurs».
«Tout le monde reconnaît le problème, mais personne ne s'accorde pour faire quelque chose», a ajouté le magistrat MCG. Le projet du Conseil d'Etat proposait de prolonger de six mois l'allocation d'initiation au travail (AIT) pour les chômeurs de plus de 50 ans.

Il prévoyait aussi une allocation-pont de 18 mois maximum pour les chômeurs qui se trouvent en fin de droit à trois ans de l'âge légal de la retraite. Environ une centaine de personnes auraient pu en bénéficier. Mais ces mesures devisées à six millions de francs par année ont été refusées pour des raisons différentes selon les bords politiques.

Insuffisant pour la gauche

La gauche estime ces propositions insuffisantes. Limitée à 18 mois, l'allocation-pont est «un rondin de bois glissant pour atteindre l'autre rive», a imagé la députée socialiste Léna Strasser. «Cette demi-rente-pont laisse un sentiment d'inachevé», a ajouté la verte Frédérique Perler.

La gauche défend un projet de loi actuellement à l'étude en commission des affaires sociales. Ce texte élaboré avec les syndicats introduit notamment un droit à une rente-pont en faveur des personnes sans emploi dès 57 ans par le biais des prestations complémentaires cantonales.

La droite fustige l'arrosoir

A droite, le PLR Murat Julian Alder s'est opposé à la création de nouvelles prestations sociales. Le système de l'arrosoir n'est pas une solution, a souligné le député Alder pour qui «l'Etat social genevois est le plus obèse de Suisse». L'UDC a aussi refusé toute augmentation des aides. A la place, le parti propose d'étendre la préférence cantonale.

Au niveau fédéral

Dans la foulée du rejet de ce projet de loi, la majorité composée de la gauche et du PDC a accepté une motion qui demande au Conseil d'Etat d'élaborer un projet de rente-pont pour les chômeurs âgés qui s'inspire du système vaudois. Depuis 2011, les Vaudois ont mis en place une rente-pont pour les personnes en fin de droit à partir de 60 ans. Un système qui ne plaît pas à Mauro Poggia. «A plus de 60 ans, les chômeurs ont encore des compétences à faire valoir», estime-t-il.

Une solution pourrait toutefois se dessiner avant au niveau fédéral. En effet, le Conseil fédéral a transmis la semaine dernière au Parlement un projet qui instaure aussi un système de rente-pont à partir de 60 ans. Cette prestation transitoire fait partie d'un paquet de soutien aux travailleurs indigènes pour contrer l'initiative de l'UDC visant à résilier la libre circulation des personnes avec l'Union européenne.

(ats)

Les commentaires les plus populaires

  • José le 07.11.2019 15:37 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    rente pont

    Il est vrai que donner une rente à vie à un M. Maudet est plus logique qu'aider une personne de plus de 60 ans en fin de droit, résidente en suisse est logique, cherchez l'erreur. ABE

  • Carole le 07.11.2019 15:33 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Honteux

    Incroyable ces ouvriers qui ont travaillé toute leur vie et on liquide à 60 ans ! Honte à la suisse pays riche !

  • Albinet le 07.11.2019 15:26 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Hé...

    Avant tout, qu'ils s'attellent à se demander pourquoi autant de chômeurs des 56 ans !!! Licenciement par les entreprises et institutions publics sans motif ! Le motif pour eux c'est l'on coûte trop cher ! Alors des aides bien sûr... mais qu'ils s'attaquent aux vrais problèmes

Les derniers commentaires

  • Phil Barney le 14.11.2019 22:33 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Lamentable Genève!

    Les frontaliers en forte hausse,lu ce matin dans la presse!et après on nous dira qu'il y a des contrôles? Tu parles ,tous ces patrons profiteurs,qui s'en mettent plein les poches,mais évitent d'engager des suisses trop vieux ,parce qu'ils coûtent trop cher!Une honte et nos autorités,ils en pensent quoi?

  • Colette Baud le 10.11.2019 13:50 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Honteux

    Honteux on n'a pas d'argent disponible pour ces personnes par contre pour les réfugiés oui, on construit des immeubles et son pris en charge à 100 %

  • Grottes le 10.11.2019 12:52 Report dénoncer ce commentaire

    Ouais

    Genève. Ça ferme des lieux d'hébergement pour démunis, ça fournis des immeubles neufs avec cuisine/tv a des réfugiés, ça laisse mourrir des chômeurs de plus de 50 ans, ça laisse mourrir nos seniors. ça a trois magistrats corrompus au ministère public ? et 50 ripoux, ça a des tarer travailleurs qui cumulent les atteintes psychiatriques aux Hug. Le canton le plus pourri de toute la suisse.

  • Alfredo le 10.11.2019 08:54 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Niauchez, trop tard...

    VOUS avez voulu la libre et libérale circulation des personnes en imaginant voyager professionnelement, assumez le dumping évident. Dumping présent depuis 10 ans. Il y a les avantages pour les employeurs et ne restent que la MISÈRE pour les autochtones. Bravo et encore merci.

  • Ninet le 08.11.2019 20:23 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Dur dur pour les chômeurs âgés

    On préfère aider les réfugiés que les chômeurs de notre pays ou nos anciens qui n arrive pas finir les fins de mois