Genève

15 avril 2019 09:37; Act: 15.04.2019 17:14 Print

Promotions pourries: un élu municipal renonce

par Maria Pineiro - Un architecte et conseiller administratif dans une commune est soupçonné de faux dans les titres et faux témoignage.

storybild

Les deux promoteurs immobiliers ont creusé un trou de quelque 30 millions de francs. (Photo: Keystone/Salvatore di Nolfi)

Sur ce sujet
Une faute?

Faux dans les titres et faux témoignage. C'est ce dont est soupçonné un architecte, par ailleurs magistrat de sa commune, en lien avec l'affaire des promoteurs indélicats. Dans son édition de lundi, la «Tribune de Genève» relève qu'il est accusé d'avoir produit, dans le cadre d'un procès en civil, un facture gonflée et antidatée. Document qu'il aurait confirmé être authentique devant le tribunal. Les promoteurs voulaient ainsi se faire rembourser des frais d'architecte après la rupture d'une promesse de vente.

L'affaire est remontée jusqu'au Conseil d'Etat en octobre alors que la procédure à l'encontre de l'élu avait débuté en mars 2017. Pour l'heure, aucune mesure disciplinaire à son encontre n'est prévue. Le magistrat a annoncé qu'il ne se représenterait pas aux élections municipales de 2020. Par ailleurs, la justice devra se pencher à nouveau sur cette affaire, compte tenu de la découverte d'une facture de moindre ampleur retrouvée dans les bureaux de l'architecte.