Genève

26 février 2020 09:01; Act: 26.02.2020 09:24 Print

Quinqua punie pour un partage de vidéo violente

La justice a condamné une mère de famille qui avait fait circuler sur les réseaux sociaux une vidéo abjecte. Elle pensait bien faire.

storybild

Facebook avait dénoncé la quinquagénaire à une organisation de protection de l'enfance. (Photo: Keystone/AP/Wilfredo lee)

Une faute?

Une mère de famille a été condamnée mardi par le Tribunal de police pour «représentation de la violence». Elle a néanmoins été exemptée de peine. Voici deux ans, cette quinquagénaire avait partagé sur son mur Facebook une vidéo abjecte montrant un homme violenter des enfants. Elle a expliqué qu'elle pensait bien faire en faisant circuler ces images: elle espérait qu'ainsi, l'auteur de ces crimes serait retrouvé.

Au contraire, rapporte la «Tribune de Genève», Facebook l'a dénoncée au National Center for Missing and Exploiting Children, une organisation américaine de protection de l'enfance. Celle-ci l'a signalée à l'Office fédéral de la police, qui a transmis le cas à la police genevoise. Condamnée par ordonnance pénale, elle a plaidé hier l'ignorance. «Je ne savais pas que je n'avais pas le droit de le faire. L'informatique, je ne connais pas bien.»

(jef)