Revenu - GE

29 mars 2011 18:12; Act: 30.03.2011 08:07 Print

Recyclage salarial des anciens ministres

par Irène Languin - Beaucoup d’ex-conseillers d’Etat genevois bénéficient d’une rente à vie. Ceux qui décrochent un emploi public doivent souvent renoncer à tout ou partie de cette pension.

storybild

Conseillers d'Etat de 1997 à 2009, Laurent Moutinot et Robert Cramer ont des mandats au canton de Genève.

Une faute?

Il y a une vie professionnelle après le Conseil d’Etat. Deux anciens ministres genevois viennent d’être mandatés par le Canton. A la mi-mars, Laurent Moutinot a été élu à la vice-présidence de la Chambre des relations collectives de travail. Robert Cramer planche quant à lui sur le dossier transfrontalier du Département des constructions depuis la fin 2010. Le Vert siège également à Berne au conseil des Etats.

Or le salaire généré par ces emplois publics, s’il dépasse un certain montant, ne peut être additionné à la pension de conseiller d’Etat. Une loi stipule en effet que le cumul de la rente d’ex-ministre et d'un traitement fédéral, cantonal ou municipal ne doit pas excéder 75 % du salaire perçu pour le poste au Gouvernement cantonal (près de 265 000 francs bruts actuellement, soit, dans le jargon administratif, un salaire correspondant au maximum de la classe 33 de l’échelle des traitements de l’Etat, majoré de 4,5 %).

Une situation confortable

Ayant tous deux accompli trois magistratures, le socialiste et l’écologiste genevois sont en effet au bénéfice d’une rente à vie. Une coquette retraite, qui peut atteindre 170 000 francs annuels. «Je suis dans une situation très confortable, reconnaît Robert Cramer. Je pourrais ne rien faire.» L’élu a pourtant choisi de travailler 100 jours par an à Berne. Ses revenus de sénateur dépassent les 100 000 francs. Mais en vertu de cette loi, il en voit à peine la couleur. «J’ai un boulot à 60 % quasi non-rémunéré», sourit-il.

La situation est différente pour Laurent Moutinot, qui a repris son titre d’avocat, mais «n'a pas l'intention de rouvrir une étude pour faire des divorces». Selon ses dires, son mandat à l’Etat lui rapportera au plus «quelques milliers de francs par an».

Les commentaires les plus populaires

  • Manon le 30.03.2011 08:18 Report dénoncer ce commentaire

    Ô sicour!

    265'000.-- Fr payés à chacun`: Carmer et Moutinot. C'est bien payé pour vendre Genève à la France ! 2 malades qui méritent la psychiatrie...

  • lulu le 30.03.2011 11:40 Report dénoncer ce commentaire

    vive le fric.....

    Je suis dégoutée de lire cet article. Alors que nos politiques se la coule douce financièrement, nous on trime comme des bêtes pour joindre les deux bouts. On veux fusionner notre deuxième piliers avec une autre caisse ou nous allons perdre beaucoup d'argent, environ Frs 700.- par mois. Selon le revenu. C'est honteux de pouvoir gagner autant d'argrent après trois magistratures. Moi ça fait 30 ans que je bosse et n'aurais jamais un salaire aussi élevé. Bref on nous parle de crise. Ca dépend pour qui. Ces personnes ne sont pas inquietée pour payer leur loyer chaque mois et divers paiements.

Les derniers commentaires

  • lulu le 30.03.2011 11:40 Report dénoncer ce commentaire

    vive le fric.....

    Je suis dégoutée de lire cet article. Alors que nos politiques se la coule douce financièrement, nous on trime comme des bêtes pour joindre les deux bouts. On veux fusionner notre deuxième piliers avec une autre caisse ou nous allons perdre beaucoup d'argent, environ Frs 700.- par mois. Selon le revenu. C'est honteux de pouvoir gagner autant d'argrent après trois magistratures. Moi ça fait 30 ans que je bosse et n'aurais jamais un salaire aussi élevé. Bref on nous parle de crise. Ca dépend pour qui. Ces personnes ne sont pas inquietée pour payer leur loyer chaque mois et divers paiements.

  • Manon le 30.03.2011 08:18 Report dénoncer ce commentaire

    Ô sicour!

    265'000.-- Fr payés à chacun`: Carmer et Moutinot. C'est bien payé pour vendre Genève à la France ! 2 malades qui méritent la psychiatrie...

    • Pasgauchiste le 30.03.2011 11:36 Report dénoncer ce commentaire

      Un pour tous, tout pour moi

      De quel parti sont-ils déjà ? ah oui !!! ceux -là mêmes qui prêchent la solidarité, le partage, la tolérance bref des menteurs.

    • celine F. le 31.03.2011 09:36 Report dénoncer ce commentaire

      pff...

      ouais trop !! toute façon c est toujours pareils c est nous les cons en bas qui payons tout et eux se font tout payer et nous traitent comme de la m... !!