Genève

23 juin 2014 14:41; Act: 23.06.2014 15:01 Print

Rehausser les salaires minimaux

Les entreprises sous-traitantes travaillant pour le compte des Transports publics genevois (TPG) devront désormais rémunérer leurs conducteurs de bus 4480 francs par mois au minimum.

Une faute?

Aujourd'hui, le salaire le plus bas versé à cette catégorie d'employés s'élève à 4100 francs.

Cette hausse des salaires minimaux des conducteurs découle d'une décision de l'Office cantonal de l'inspection et des relations du travail (OCIRT), qui oblige les sous-traitants à appliquer la directive de l'Office fédéral des transports (OFT) datant du 1er avril dernier, ont annoncé lundi les syndicats SIT et SEV.

La directive de l'OFT fixe le salaire annuel à 58'300 francs pour un conducteur et ce pour 42 heures de travail par semaine. L'obligation faite par l'OCIRT aux sous-traitants des TPG de respecter cette directive permet au personnel des entreprises travaillant pour les TPG «d'exiger une adaptation de leurs salaires».

Selon les syndicats, cette augmentation de 4100 francs par mois à 4480 francs par mois «constitue une hausse sensible pour des employés souvent précarisés, majoritairement frontaliers».

La décision de l'OCIRT vient en outre offrir une protection nécessaire aux conducteurs de bus dans un contexte d'ouverture des lignes de transports publics aux appels d'offres européens, ont souligné les syndicats.

(ats)