Genève

24 août 2011 17:23; Act: 24.08.2011 17:35 Print

Retraités de la Ville au chômage à 62 ans

par Irène Languin - Certains ex-employés municipaux genevois finissent leur carrière par une période de chômage. Mais l’âge de leur retraite pourrait bientôt être relevé.

storybild

Ex-employé de la Ville de Genève, Alain Semon déplore le fait de n'avoir pas pu travailler au-delà de 62 ans. (Photo: tpi)

Une faute?

La retraite à 62 ans, le rêve? Pour certains, plutôt un spectre. Par exemple, des employés de la Ville de Genève se mettent à la recherche d’un emploi après leur carrière à la municipalité, qui s’achève statutairement à 62 ans.

«Je ne voulais pas entamer mon capital AVS avant 65 ans, j’ai demandé à travailler plus longtemps», raconte Alain Semon. Ce retraité du centre funéraire de Saint-Georges a eu droit à un contrat d’un an supplémentaire, à titre exceptionnel car son successeur avait été suspendu. Mais cet été, Alain s’est inscrit au chômage. A 63 ans. «Être à la charge du contribuable après 31 ans à la Ville est une aberration. A mon âge, je ne trouverai plus de boulot!» Durant 520 jours, Alain touchera donc une indemnité chômage tenant compte de sa retraite.

Relèvement de l'âge de la retraite

La situation irrite le Département cantonal de l’emploi, qui indique avoir envoyé des courriers à la Ville de Genève pour faire bouger les choses. Et ce pourrait bientôt être le cas. «A titre personnel, j’estime que l’âge de la retraite ne devrait pas être relevé, précise Sandrine Salerno, magistrate chargée des finances municipales. Mais les enjeux financiers liés à la refonte de la Caisse d’assurance du personnel de la Ville mettront le sujet sur la table.»

D’ailleurs, l’institution s’est déjà prononcée pour le principe d’une hausse de l’âge de la retraite à 64 ans. Quand la décision sera effective, le Conseil administratif genevois la soumettra au parlement municipal. La balle sera donc bientôt dans le camp des élus.

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Chomeurgenevois le 24.08.2011 18:22 Report dénoncer ce commentaire

    Indignité pour les fonctionnaires !

    De nombreux fonctionnaires de la Ville de Genève mis à la retraite obligatoire à 62 ans sont contraints de sinscrire au chômage. Belle fin de carrière pour du personnel qui a travaillé durant des décennies dans la fonction publique et au service de la population. Croyez-vous quà 62 ans, hommes ou femmes, trouvent du travail ? Cette situation est indigne dun employeur qui se vente de défendre les droits humains, alors quil jette comme un kleneex ses collaborateurs à lassistance sociale ou au chômage.

  • Anne le 24.08.2011 20:59 Report dénoncer ce commentaire

    Pas qu'à Genève !

    Cela arrive, hélas, dans beaucoup d'entreprises. La mienne nous "vire" dès 59 ans. Pour ma part, j'ai refusé le chômage et me retrouve en préretraite, à 61 ans, avec le 60% de mon ancien salaire et après 35 ans de service.

  • mako le 25.08.2011 09:32 Report dénoncer ce commentaire

    Malheureusement, je ne suis plus surpris

    Ben oui, Genève préfère virer les vieux Suisse et engager de jeunes frontaliers. C'est une jolie façon de remercier ceux qui ont construit ce pays.

Les derniers commentaires

  • Morgarten le 25.08.2011 14:07 Report dénoncer ce commentaire

    Toujours ce territoire bicéphale !

    Comment voulez-vous que ça tourne rond sur ce mini-territoire où le Canton et la Ville ne sont pas fichus de s'entendre sur de tels sujets ? Alors qu'ils appliquent la règle AVS de la retraite à 65 ans (curieusement 64 ans pour nos chéries)et qu'on passe à autre chose. Comment les élus envisagent-ils de combler le "trou" financier de 3 ans entre la pension statutaire et l'AVS ? Faudrait quand même réfléchir quant on sait qu'il est IMPOSSIBLE de trouver du travail à 62 ans. Tout bénef pour les frontaliers. BRAVO !!!

    • Pat Pat le 26.08.2011 12:08 Report dénoncer ce commentaire

      Retraite à 65 ans pour tous

      Sauf pour la police et les pompiers.Si seulement Genève avait un jour l'idée de demander son indépendance par rapport à la Suisse et devienne un pays automone ou décide de s'annexer à la France! Le pire c'est que Genève à le toupet de demander de l'aide à la confédération concernant l'insécurité, alors que je pense qu'indirectement c'est la politique de gauche de la Ville qui a créé l'insécurité(souvenons-nous de M. Beer de gauche qui avait ouvert le pont du Mt-Blanc lors du G8ou20,alors que Mme Spöri de droite avait mis en place un barrage pour contrôle)on a vu le résultat!

    • Morgarten le 26.08.2011 16:41 Report dénoncer ce commentaire

      @PatPat : pour TOUS

      Même pas certain qu'une différence de traitement devrait être accordée à la Police ou aux Pompiers pour autant que ces services puissent bénéficier - enfin - d'une réorganisation salutaire au sein de leurs effectifs. Mais qui va s'y coller ?. Certes pas les bisounours de la gauche-caviar (tout baigne !) ni les féministes poilues (pas touche à nos pauvres petits délinquants/ incendiaires). Vu le souk genevois actuel, même pas sûr que Sarkozy voudrait intégrer GE à la FR. Sauf pour en faire une colonie pénitentiaire blindée et fortifiée à ses frais. Joyeuse utopie. Ben quoi, on peut rêver, non ?

    • Pat Pat le 29.08.2011 09:56 Report dénoncer ce commentaire

      Police et pompiers risquent leur vie

      Je dis oui pour la police, car ils ont vraiment des conditions de travail horribles (et c'est de pire en pire), les gens n'ont plus le respect de la police, tous les efforts qu'ils font sont cassés par une justice risible, ils sont vraiment courageux d'être encore motivés et de plus ils risquent leur vie pour la communauté. Pareil à ce niveau pour les pompiers, qui eux sont respectés. Quand j'étais petite j'avais peur des gendarmes. Quel enfant maintenant en à peur ?(lacune à ce sujet dans l'éducation des enfants des soixantes-huitards).La police doit être respectée pour éviter l'anarchie.

  • steve le 25.08.2011 10:27 Report dénoncer ce commentaire

    relativiser

    ils peuvent déjà s'estimer heureux d'être arrivés jusqu'à l'âge de 62 ans en maintenant leurs postes de travail. Y'en a certains qui sont nettement plus jeunes et qui triment, donc il faut relativiser et peut-être profiter de leurs pré-retraites pour vivre et se laisser vivre. Finalement, mieux vaut se trouver à 62 ans au chômage qu'à 45 ans ou même plus jeune.

    • Angelina le 25.08.2011 15:46 Report dénoncer ce commentaire

      Jamais content ces employés de la Ville

      En effet, et tous les hommes ou femmes travaillant de le privé qui sont éjectés de leur siège avant la retraite, on en parle que rarement, voir pas du tout! Savoir préparer sa retraite à 62 ans, c'est mieux que d'embêter bobone dans sa cuisine!

  • chrismas le 25.08.2011 10:14 Report dénoncer ce commentaire

    prévoyance idividuelle !

    31 ans de service ! 31 ans qu'il savait quelle allait être sa situation à 62 ans. Il avait 31 ans pour préparer cet instant et éviter d'être à la charge de la collectivité.

    • Sans commentaires le 25.08.2011 19:01 Report dénoncer ce commentaire

      Idem

      Tout est dit ! Je plussoie

  • Pat Pat le 25.08.2011 09:54 Report dénoncer ce commentaire

    Fonctionnaires retraite à 65 ans

    Ce qui serait le plus simple et également plus juste, serait que tous les fonctionnaires travaillent comme tout le monde jusqu'à 65 ans!Le travail de fonctionnaire n'est ni plus fatiguant,ni plus usant que le travail dans le privé, voir le contraire.Je trouve ce statut de fonctionnaires,qui en plus ont des conditions de retraite LPP souvent supérieures à ce qui se fait dans le privé,tout simplement inadmissible.Fontionnaires de police ou les pompiers ok pour un statut spécial car ils mettent leur vie en danger pour la sécurité public, pour les autres(assistants sociaux, administratifs, etc)non

    • jean-luc le 25.08.2011 12:20 Report dénoncer ce commentaire

      à 65 ans comme tout le monde

      Exactement, la retraite à 65 ans comme tout le monde,le pire,c'est que la caisse LPP des fonctionnaires sont continuellement dans le peloton de queue et c'est encore le contribuable qui passe à la caisse pour leur retraite, la lois dit retraite à 65 ans, pas 62 ans, la préretraite c'est seulement pour ceux qui ont un caisse LPP dont les statuts,les cotisations supérieure et la bonne gestion le permettent.

  • mako le 25.08.2011 09:32 Report dénoncer ce commentaire

    Malheureusement, je ne suis plus surpris

    Ben oui, Genève préfère virer les vieux Suisse et engager de jeunes frontaliers. C'est une jolie façon de remercier ceux qui ont construit ce pays.