Genève

13 janvier 2020 06:19; Act: 13.01.2020 06:19 Print

Rue du Rhône: l'impossible interdiction de circuler

par Maria Pineiro - Le feu rouge posé récemment au bout de la rue peine à être respecté. Les autos privées passent encore à travers cet axe pourtant prohibé.

Une faute?

Se poster dix minutes devant le feu de signalisation provisoire situé à l'angle rue du Rhône place Bel-Air suffit pour constater qu'il est régulièrement grillé. Le feu de chantier posé en amont du carrefour n'est pas équipé de radar, le courber n'a donc que peu de conséquences.

Il a été installé mi-novembre par le Canton. Avec une phase verte qui laisse à peine passer une ou deux autos, il a pour but de décourager les conducteurs d'emprunter cet axe interdit au trafic depuis 1993. Depuis lors, les scènes quotidiennes sont saisissantes: entre le passage piéton très emprunté, les trams qui se croisent devant les voitures à des rythmes soutenus ou encore le rétrécissement de la chaussée, les automobilistes s'impatientent et le font savoir à coups de klaxon. «La situation est complexe», reconnaît le Département des infrastructures (DI). D'après la «Tribune de Genève», près de 3000 véhicules par jour transitaient par cette portion de bitume. Ce trafic s'écoule ensuite sur la place Bel-Air, important hub de transports publics, perturbant toute la mécanique.

Pour l'heure, le DI n'a procédé qu'à des «observations sur le terrain». Des comptages sont prévus courant janvier afin de pouvoir «avoir une appréciation chiffrée des charges de trafic» avant la mise en place du dispositif et après. Le Département a également sollicité la police cantonale afin qu'elle effectue des contrôles, mais n'a pas encore eu de réponse des forces de l'ordre.